Magazine

Photoshop, de l'art et un cochon.

Publié le 18 février 2008 par Frenetik
undefined Une grosse bulle transparente posée sur le sol au premier plan, occupe de manière oppressante l'espace, puis une plus petite, au second plan est fixée au plafond. Elle renferme ce qui me semble bien être la tête coupée d'un cochon.
A l'arrière plan, on devine une sorte de cadre, ou bien est-ce une fenêtre derrière laquelle on devine un paysage lumineux, verdoyant.
Cet univers me semble oppressant. Cette énorme bulle, bien que transparente, agit comme une barrière. En protégeant l'âme qui s'y trouve enfermée, elle est égalament sa prison. Quid du cochon? la mort? un démon? Et cette fenêtre, elle  permettrait de respirer, si seulement on pouvait y accéder, sauter au travers, libérer son âme. Je me souviens m'être obstiné a soigner la perspective, déformer ce qui n'était qu'une page remplie de losanges, correctement et sagement alignés. Déformer, l'image jusqu'a l'obtention d'un plan. Puis élever des murs, puis dessiner un cercle, symbolique. Puis rajouter des couches, des effets de lumière, obtenir cet effet de transparence, chercher cette tête de cochon, créer un cadre.
Alors ? Ceci est-il aussi lisible qu'un dessin d'enfant ?

undefined

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog