Magazine High tech

Filtrer l’eau en temps réel

Publié le 10 février 2012 par Pwrlovers @pwrlovers

Êtes vous certains que l’eau que vous buvez est pure ? Malgré les multiples traitements réalisés par les compagnies en charge de la distribution, l’eau du robinet est parfois contaminée.

Les causes de la contamination sont souvent liées à l’agriculture, grande utilisatrice de produits phytosanitaires et d’engrais, qui introduisent des nitrates dans la nappe phréatique. D’autres produits chimiques sont encore plus dangereux, et sont considérés comme partiellement responsables de maladies comme le cancer. C’est le cas de l’atrazine par exemple, un herbicide interdit en 2003, après 40 ans d’utilisation.

Même si un pesticide interdit n’est plus utilisé, des traces de ce produit peuvent se retrouver dans le cycle de l’eau, le temps qu’il se dégrade. Le lindane, interdit depuis 1998, a une demi-vie dans l’eau de mer de 1,9 à 19 ans selon la température de l’eau !

Le principal risque est toutefois la contamination biologique. Selon certaines études réalisées aux États-Unis, 85 % des maladies infantiles et 65 % des maladies des adultes ont un lien avec la pollution des eaux de boisson par des bactéries et des virus.

La société néerlandaise Philips a mis au point un filtre à UV capable de supprimer cette pollution de façon instantanée, baptisé Instanttrust.

Instanttrust, le filtre UV de Philips.

Instanttrust, le filtre UV de Philips.

Il s’agit d’un produit compact pour professionnels, que l’on peut installer sur la tuyauterie d’un logement. Il est capable de filtrer jusqu’à 4 litres par minute, d’eau froide ou chaude. Gros avantage : l’utilisateur n’a pas besoin de faire couler l’eau comme dans d’autres systèmes. Elle est désinfectée dès la première seconde.

Le système fonctionne grâce à l’électricité, qui alimente une lampe à ultraviolet. Ce sont les rayonnements UV qui détruisent le matériel génétique des virus et des bactéries et les rendent inactifs. Il n’y a pas besoin de recourir à des produits chimiques, comme dans les techniques classiques de désinfection de l’eau. On évite ainsi les problèmes liés au dosage du chlore, qui est lui-même un produit cancérigène quand il est mal utilisé.

Cette innovation apportera de la sécurité sanitaire dans les pays occidentaux, mais plus encore dans les pays émergents, où l’alimentation en eau est souvent défaillante.

Remonter à la source :
Philips

En savoir plus sur la qualité de l’eau :
Eau potable et cancer
La filtration UV


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pwrlovers 1531 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte