Magazine High tech

[Critique Manga] Bonne Nuit Punpun

Publié le 12 février 2012 par Alexandres

[Critique Manga] Bonne Nuit PunpunIl y avait longtemps que je n’avais pas acheté autant de nouvelles séries et le début de l’année ne fait que commencer. Mais Bonne Nuit Punpun, aux editions Kana, m’a tout de suite intrigué lorsque j’ai vu la publicité dans un magazine. Au début je croyais au vue de la couverture, trompeuse, qu’il s’agissait d’un manga pour enfant, cependant en lisant le résumé il n’en ai rien.

Synopsis

Bonne nuit Pupun nous raconte les aventures du quotidien d’un jeune garçon de cm1 nommé Punpun. La fille qu’il aime vient de quitter son école mais fort heureusement une nouvelle vient d’arriver : elle s’appelle Aiko et il en est fou amoureux. Sa vie bascule le jour où son papa est envoyé en prison pour ses accès de violence sur la maman de Punpun qui finit l’hôpital, son oncle est donc venu emménager chez lui. Ses journées son partagées entre les cours, les moments complices avec Aiko et ses copains avec qui il découvre les mystères de la sexualité.

Un beau jour en regardant une vidéo X ils tombent sur le testament d’un meurtrier leur avouant qu’il a caché les corps de ses victimes avec un grosse somme d’argent dans une vieille usine pour quiconque les trouverait et révélerait la vérité… Punpun ayant besoin d’argent pour suivre Aiko qui ne peut plus supporter les bizarreries de sa famille, il décide d’y aller suivis de ses amis et d’Aiko. Pour Punpun et ses amis c’est le début d’une nouvelle aventure !

Dessine moi un Punpun

[Critique Manga] Bonne Nuit Punpun
Ce qui déroute le plus au départ, en dehors des couvertures quasi illisible mais qui attire l’œil grâce aux couleurs flashy, c’est la représentation de Punpun et sa famille sous cette forme de poussin ou d’oiseau je ne sais pas trop. Ils sont les seuls à être dans ce cas là puisque tout le reste est dessiné avec un réalisme époustouflant, des graphismes précis, un character design inspiré et un découpage maitrisé. Pourtant, les autres personnages semblent voir Punpun et sa famille normalement, il n’y a que le lecteur qui le voit sous cette forme simpliste. Toujours vu de profil, un contour de crayon pour le corps, un point noir pour les yeux et tout un tas d’expressions utilisant les codes graphiques connus du manga et Asano Inio réussi à faire passer énormément d’émotions.

Et des émotions vous allez en avoir tout au long de ces tranches de vie, car grâce à cette représentation simpliste, le mangaka se permet d’aborder de nombreux sujets adultes. En effet voir Punpun et la famille Punyama sous cette forme de poussin permet de dédramatiser des scènes fortes comme celle où son père, alcoolique, à battu sa mère, et essai malgré tout de lui faire croire qu’un cambrioleur l’a agressé sauvagement. Le lecteur est devant ces dessins cartoonesque à la limite du comique tout en ressentant la tristesse de Punpun devant se drame familial. Autre originalité narrative, Punpun ne parle jamais, tout est introduit de manière indirect et nous ne lirons que les pensées de cette enfant écrite à la troisième personne. Toute fois, les autres personnages parlent à Punpun et lui répondent sans que l’on voit les bulles de dialogues. Un parti pris narratif qui surprend et qui déroute encore une fois mais qui au final devient logique et drôlement bien maitrisé.

Une histoire d’enfant pour les grands

[Critique Manga] Bonne Nuit Punpun

Les enfants sont ici les personnages principaux de cette série et sont très souvent mis en opposition avec les adultes. Ces derniers sont souvent représentés de manière absurdes, voir complètement désaxés alors qu’ils devraient être des modèles pour nos petits bambins. Asano Inio aborde de ce faite des thèmes plus complexes vu par les yeux des enfants comme la pornographie, la sexualité, le chômage, l’amour, les petits moments de bonheurs, la mort, dieu. Le mangaka nous propose même bien plus en rentrant dans l’intimité angoissé de Punpun qui ne sait pas comment s’y prendre avec la fille qu’il aime ou bien quand il pense que son cerveau à fondu et qu’il a jailli par son zizi. Tout est bien amené pour montrer au lecteur les tracas quotidien de la jeunesse sans que cela soit vulgaire.

Les deux premiers tomes (sur neuf toujours en cours au Japon) nous invite à voyager dans l’univers de Punpun, à la voir grandir, murir tout en gardant son âme d’enfant. Je ne connaissais pas du tout le mangaka Asano Inio (vous pouvez me jeter des pierres) et je suis ravi de découvrir son univers à travers sa première longue série qu’est Bonne Nuit Punpun. Il est certains que tout le monde n’accrochera pas à ce manga surréaliste et avant-gardiste, mais j’espère que ce titre remportera un franc succès en France car il mérite amplement sa place dans toute mangathèque qui se respecte.

_________________________________________________________________________
Bonne Nuit Punpun Tome 1 et 2

-
 Auteur : Asano Inio
-
 Éditeur français : Editions Kana
-
 Format : 127 x 180, noir et blanc -- sens de lecture original
-
 Pagination : 224 pages
-
 Date de parution : 03/02/2012
-
 Numéro ISBN : 9782505014133
-
 Prix : 7,45€
_________________________________________________________________________


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alexandres 305 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog