Magazine Société

La lecture mariale du jour

Par Oratoirenotredamedefatima @nd_fatima

La lecture mariale du jour

Au rapport de Suétone, l’empreur Titus était si désireux d’accorder ses faveurs à qui les lui demandait que, si parfois il n’avait pas eul’occasion d’accorder quelque grâce, il disait tout contristé : Diem perditi, ce jour est un jour perdu pour moi, puisque je l’ai passé sansfaire de bien à personne. – Vraisemblablement, Titus parlait ainsi plus par vanité, ou par recherche ambitieuse de l’estime du monde quepar un sentiment d’humanité. Il n’en est pas ainsi de notre Reine Marie ; si jamais un de ses jours se passait sans être signalé par aucunbienfait, elle dirait aussi : J’ai perdu ma journée ; mais elle le dirait uniquement parce qu’elle est pleine de charité et animée du désir denous faire du bien. Ce désir va si loin que, selon Bernardin de Bustis, il surpasse notre aividité à recevoir ses bienfaits. Aussi, ajoute lemême, jamais nous ne recourrons à elle sans lui trouver les mains pleines de miséricorde et de libéralité.

Les Gloires de Marie par Saint Alphonse-Marie de Liguori


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Oratoirenotredamedefatima 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog