Magazine Cinéma

J. Edgar

Par Wolvy128 @Wolvy128

J. Edgar

J. Edgar
Ayant un peu plus de temps libre en ce mois de février, j’ai décidé de revenir cette semaine sur deux films sortis début d’année qui m’avaient échappé. Et on commence aujourd’hui avec J. Edgar, le dernier film de Clint Eastwood avec Leonardo DiCaprio dans le rôle de Hoover. Outre Leonardo DiCaprio, le casting est plutôt sympa puisqu’il est également composé de Naomi Watts (Helen Grady) et Armie Hammer (Clyde Tolson). Quant à l’histoire, elle s’intéresse bien entendu à la vie publique, mais aussi privée, de J. Edgar Hoover, l’une des figures les plus puissantes, les plus controversées et les plus énigmatiques du 20 ème siècle. Incarnation du maintien de la loi en Amérique pendant près de cinquante ans, il était à la fois craint et admiré, honni et révéré. Mais, derrière les portes fermées, il cachait des secrets qui auraient pu ruiner son image, sa carrière et sa vie…

De manière générale, j’ai plutôt bien aimé ce biopic même s’il ne m’a pas totalement séduit. Tout d’abord pour son manque de rythme évident qui constitue quand même un élément préjudiciable pour un film de plus de deux heures. Effectivement, le film alterne les événements intéressants et ceux un peu plus anecdotiques avec une certaine lenteur, rendant l’ensemble assez mou. Et ensuite, et surtout, pour la qualité du maquillage qui laisse sérieusement à désirer. J’avais eu des échos là-dessus avant de voir le film et je pensais que les gens exagéraient mais malheureusement ce n’était pas le cas. En effet, autant le vieillissement du personnage joué par Naomi Watts était plutôt réussi, autant celui des deux hommes était franchement raté. Ça peut encore passer pour Leonardo DiCaprio mais en revanche, je trouve que ça n’allait pas du tout pour Armie Hammer. Heureusement que l’ensemble du film se déroulait quand même dans une certaine pénombre, sinon les défauts auraient été encore plus visibles. J’avoue que c’est un détail mais je pense vraiment qu’un peu plus de qualité à ce niveau-là aurait grandement facilité l’immersion dans l’histoire. Malgré cela, je ne me suis pas ennuyé pour autant car je connaissais finalement assez peu l’histoire de Hoover et j’ai donc pu apprendre plein de choses que j’ignorais. Même si je pense en définitive que le film aurait été plus intéressant en ciblant certains événements importants de la vie de Hoover plutôt que de vouloir brosser l’ensemble de son existence.

J. Edgar
Mais si le film est parvenu à m’intéresser autant malgré sa relative lenteur, c’est avant tout pour la magnifique prestation des acteurs. A commencer par Leonardo DiCaprio qui prouve encore une fois tout son talent avec ce rôle. Je vais certainement me répéter en disant cela mais je n’ai pas encore vu un seul film de sa filmographie dans lequel je ne le trouvais pas convaincant. Et J. Edgar ne fait pas exception à la règle dans la mesure où il est à nouveau très impressionnant dans la peau du célèbre patron du FBI. Je recommande d’ailleurs de regarder le film en VO car tout le travail d’élocution de DiCaprio pour incarner parfaitement le personnage est absolument remarquable. A ses côtés, Armie Hammer est également à son avantage et livre une prestation de grande qualité. De tous les aspects de la vie de Hoover traités dans le film, c’est certainement la relation qu’il entretient avec Clyde qui est la plus intéressante et à ce titre, l’alchimie entre les deux acteurs est vraiment superbe. Je ne vais pas en dire trop pour ne pas gâcher la surprise à ceux qui ne l’ont pas encore vu mais la séquence finale entre les deux hommes est particulièrement émouvante. J’avoue que je ne m’attendais pas à ressentir ce type d’émotion et les acteurs n’y sont vraiment pas étrangers.

En conclusion, J. Edgar est un beau film porté par des acteurs talentueux (DiCaprio en tête) mais qui souffre malheureusement de quelques petits défauts pour s’affirmer véritablement comme un incontournable de Clint Eastwood. Du coup, on ne peut pas s’empêcher de ressortir du film un peu déçu mais c’est une minuscule déception par rapport à celle de son précédent film (Au-Delà).



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wolvy128 10317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines