Magazine Société

Underworld Nouvelle ère

Publié le 13 février 2012 par Chezfab

film,cinéma,actualité,underworldBien, plaçons d’abord la série pour ce qu’elle est : une excellente série B d’action et d’univers gothique autour des vampires et loup-garous. Dans un style mêlant passé et avenir, présent et futur, les films ont toujours tenté de mettre en scène un combat millénaire entre les deux espèces.

Dans ce quatrième opus (suite du deuxième, le troisième étant un retour sur la genèse de tout cela), l’action se passe 15 ans après le second épisode. Les humains ont découvert l’existence des « non humains » et les traquent comme des bêtes. C’est les deux phases dites d’épuration (terme choisit avec beaucoup de brio pour le coup). Sélène (retrouver Kate Beckinsale dans un des rôles qui l’ont rendu célèbre est un réel plaisir) est congelée, en tant que « sujet numéro 1 » durant 12 ans, et libéré par le « sujet numéro 2 » … Qui est il ? Pourquoi la libéré ?

Certes le scénario du film n’est pas parfait, des « incohérences » pointent ici ou là, mais très franchement, Mans Marling et Björn Stein offrent un excellent univers sombre, dur et prenant. Les acteurs sont plutôt bons (mention spéciale à Théo James en jeune vampire combatif, à Mickael Ealy en inspecteur « blasé » et bien entendu l’excellent Stephen Rea !) même si un rôle est un brin loupé (jusqu’à la scène finale, la jeune India Esley n’est pas terrible).

La musique est soignée (et plutôt de qualité pour une série B) et les effets 3D ne font pas trop faux (tant mieux pour un film en 3D d’ailleurs).

On sort du film cotent d’avoir pu voir de nouveau des vampires pas sympas et des lycaons tout aussi désagréables. A l’heure des romances vampiriques, ça fait un bien fou. Et sans vouloir tourner autour du pot, j’avoue attendre la suite avec impatience !


UNDERWORLD Nouvelle Ere - Bande-Annonce VF HD par SND


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chezfab 4794 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine