Magazine Focus Emploi

Opération séduction

Publié le 14 février 2012 par Claire Romanet

Ils sont nombreux les détracteurs de la Saint-Valentin à jeter l’opprobre sur cette fête commerciale, vue comme un pur concept marketing, bien éloigné d’une vision « platonienne » de l’amour à l’image du Banquet.

Alors quand Stéphane Schmitt applique des techniques marketing pour parler séduction amoureuse dans son livre Marc est « in ». Le marketing à l’usage des amoureux, qui vient de sortir aux éditions du Palio, on se dit qu’effectivement la frontière est bien mince entre vendre un produit à son client ou déclarer sa flamme.

Opération séduction

L’idée de cet enseignant en marketing travaillant « au sein du leader européen de la détection des coups de foudre » (après vérification, il ne s’agirait pas de Meetic, mais de Météorage, opérateur du réseau français de surveillance des orages) : mettre la littérature romanesque au service de l’explication et de la transmission des savoir-faire professionnels.

Le pitch : Marc, étudiant en école de commerce, est amoureux d’Estelle, qui travaille au sein d’une ONG et qui est loin de considérer Marc comme son idéal masculin, trop fils à papa selon elle et aux antipodes de ses valeurs humanistes. Pour la conquérir, le jeune homme décide d’appliquer les préceptes marketing, aidé de son prof. Du diagnostic stratégique jusqu’au marketing-mix, les deux compères font des bilans d’étapes sous allure de réunions commerciales.

Dans la préface du livre, Henri Kaufman du blog Et si l’on parlait marketing, écrit : « Ce livre original a pour ambition – réussie – d’aborder les deux facettes d’une même préoccupation : comment convaincre l’autre de faire un petit ou un long bout de chemin ensemble. Cet autre peut être un client ou une personne que l’on cherche à séduire pour lui vendre un produit… ou sa flamme ».

Le langage marketing s’inspire du vocabulaire amoureux et les titres de chapitres du livre ne font pas exception, comme « Pour l’aimer comme il vous aime », « Une relation durable, ça change la vie ! », « Des femmes qu’on n’oublie pas »…

Reste que dans la vie comme dans la pub, il faut savoir détecter les bonimenteurs.

Sources : e-marketing.fr, Et si l’on parlait marketing.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Claire Romanet 5426 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte