Magazine

Conditions du jour : Marine Le Pen a Laurent Ruquier qui refuse de s’y soumettre

Publié le 14 février 2012 par Lyriciste

Invitée au talk-show de Laurent Ruquier le 18 février 2012, la candidate de l’extrême droite a la présidentielle dresse sa liste de consigne, a la production d’On est pas couché, avant de daigner se rendre sur le plateau.

Le directeur du cabinet de la candidate frontiste, Bruno Bilde, en énumère :

  • Enregistrement dans les conditions du direct :

Nous voulons éviter les montages. Il faut des critères pour couper ce que dit Marine Le Pen, quels sont-ils?

  • Choix d’une partie du public afin d’éviter les éventuelles huées avec un quota de places encore indéterminé, réservé à son parti. :

Nous ne voulons pas que le public soit trié, qu’il soit composé uniquement de gens hostiles à Marine Le Pen

Il assure que

Marine Le Pen veut être traitée comme tous les autres candidats ».

Toutes ses requêtes sont motivées par l’animateur dont le parti se méfie :

Aucun candidat n’a été traité comme Laurent Ruquier traite Marine Le Pen. Monsieur Ruquier revendique son hostilité envers Marine Le Pen. C’est lui qui a instauré ce climat

Jusque la Laurent Ruquier avait toujours refusé de recevoir Marine Le Pen sur son plateau, avant que le CSA ne l’y oblige. Les deux sont en conflits ainsi qu’avec France Télévisions.

Source

MaJ 13/02/2012 : Apparemment, car c’est nié par Bruno Bilde, elle ne bénéficiera pas d’un traitement de faveur et sera reçue comme les autres candidats à la présidentielle. C’est à prendre ou à laisser selon Laurent Ruquier:

Les conditions sont identiques pour tout le monde ».

Elle bénéficiera d’un enregistrement, prévu jeudi soir, au Moulin Rouge à Paris, dans les conditions du direct, le compteur inauguré par François Bayrou sera enclenché pour contrôler son temps de parole sur le plateau. Quant au public, France 2 ne réservera pas une partie des sièges aux militants du Front National comme l’explique Nathalie André, directrice des divertissements de la chaîne

Les émissions de divertissement sont toujours très demandées. Celle du 18 février affiche complet depuis quinze jours. Quelles que soient les émissions de divertissement, le public s’y inscrit librement, nous n’avons aucun moyen de savoir qui sera présent. On peut cependant imaginer que les partisans de la candidate n’ont pas manqué de s’inscrire

L’équipe de production n’est pas à l’abri d’une annulation de dernière minute même si la parti peut difficilement se passer de cette exposition devant environ plus de 2 millions de téléspectateurs.

Bruno Bilde préfère nuancer en jouant sur les mots :

Or, c’est particulièrement inexact puisque, au contraire, la partie consacrée à Marine Le Pen s’effectuera dans les conditions du direct et sans montage. C’est très exactement ce que nous voulions. De même qu’il a été assuré que le public n’était pas trié et que des partisans de Marine Le Pen pouvaient s’inscrire. »

MaJ du 19/02/2012: Le débat n’aura pas connu son clash attendu.

Avant de commencer l’interview, de 40 minutes,  l’animateur a voulu démentir les affirmations du journaliste de l’ExpressRenaud Revel, sur une supposée rencontre entre elle et lui avant l’émission avant de continuer sur les raisons de la présence de la politicienne malaimée sur son plateau

Ruquier : Je trouve normal de vous recevoir dans le cadre de la campagne électorale puisque vous représentez 20% des électeurs, cela participe au débat démocratique

Le Pen : Merci de votre invitation, je suis un peu chez moi ici. Puisque nous sommes sur le service public et par conséquent, il finance largement votre émission

La candidate frontiste a pu énumérer ses principaux thèmes de campagne (l’éducation, l’immigration, les solutions face à la crise) et de la questionner sur des questions concrètes.
La présidente du parti s’est retrouvée prise dans une bataille de chiffres dont elle ne semblait pas toujours maîtriser. Natacha Polony c’est accordé le volet éducatif, qu’elle avait bien étudié, mais pas suffisant face a une Marine le Pen, préférant répondre par des réponses d’ordre idéologiques. Quant a Audrey Pulvar, qui ne l’aurait pas salué par fierté en entrant ;) , a pris le thème majeur de l’extrême droite : la gestion des flux migratoires, mais là encore, la candidate du F.N. répond à côté. Les diverses actualités récentes de Marine Le Pen, comme son passage lors du bal du FPÖ à Vienne, ont également été abordées.

Le choix du dessin de presse, ayant lieu en fin, par la politique :

Ruquier (faisant référence à la plainte déposée par Marine Le Pen après la diffusion d’une affiche de Charlie Hebdo où elle était représentée en forme d’étron) : Je sais que c’est une rubrique que vous appréciez beaucoup

Le Pen : On en reparlera ailleurs (dans les tribunaux). J’ai beaucoup d’humour, sauf quand on me représente sous la forme d’un étron et qu’on insulte 20% des Français

Ruquier : Mais vous savez que certains Français se sentent aussi insultés par les élus du Front National

Le Pen : Y’a qu’un malheur, c’est que moi je me présente aux élections, et pas vous ! Moi je tire ma légitimé du peuple, ce qui n’est pas votre cas

(…)

Le Pen : Je ne remets pas en cause votre professionnalisme mais je ne veux pas que vous oubliez que 20% de votre salaire est payé par mes électeurs

Comme vous avez pu le voir, l’ambiance sur le plateau était glaciale, avec peu de réactions du public lors des divers échanges, mais l’audience, elle, avait de quoi réchauffer le studio. Avec 2,3 millions de téléspectateurs, soit 28,7% du public, l’émission réalise son record d’audience de la saison

  • Conditions du jour : Marine Le Pen a Laurent Ruquier qui refuse de s’y soumettre
Conditions du jour : Marine Le Pen a Laurent Ruquier qui refuse de s’y soumettre

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lyriciste 476 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte