Magazine Info Locale

Au nord, du nouveau

Publié le 14 février 2012 par Bordeaux7

Au nord, du nouveauDans la famille des nouveaux quartiers bordelais, on demande Brazza nord. Bonne pioche ! Le Conseil municipal de Bordeaux s’est penché hier sur l’étude du projet retenu pour l’aménagement de ce grand secteur de la rive droite, pile au débouché du pont Bacalan-Bastide.

Après Ginko, les bassins à flot, Euratlantique rive gauche (Saint-Jean Belcier) et rive droite (Garonne Eiffel) ou encore Brazza Niel c’est donc cette fois le futur visage de la partie nord de la rive droite, des Moulins de Paris à CNB entre fleuve et voie ferrée, qui se dévoile par images de synthèse interposées.  Le représentant de l’agence d’architectes et d’urbanistes KCAP, retenue pour conduire le projet, est venu présenter à l’ensemble des élus les grandes lignes du projet urbain.
Quartier inondable
Quartier mixte, il sera composé de 4800 logements collectifs ou individuels et de pôles d’activités qui représenteront quelque 4 à 5000 emplois. Situé au débouché du futur pont, il permettra le «bouclage» de la ceinture des boulevards et fera pleinement partie du coeur de ville à l’horizon 2015-2016.Parmi les caractéristiques du plan guide établi par KCAP, on notera en particulier : le choix de faire reculer le bâti pour laisser un large espace libre en bord de Garonne (qui sera la continuité du parc aux Angéliques), le maintien et la réhabilitation de la grande halle Soferty, la création d’un boulevard 2x2 voies avec carrefours et passages piétons pour éviter l’effet voie rapide mais aussi et surtout le choix d’assumer le caractère inondable du quartier. «Nous sommes en zone inondable, il faut donc accepter de laisser entrer l’eau dans le quartier», a expliqué Frédéric Rossano de KCAP. De nombreuses rues seront donc prévues pour être submergées, alors que d’autres, surélevées, devront assurer un accès au sec à chaque îlot. Les rez-de-chaussée des bâtiments seront évidemment construits au dessus du niveau escompté d’inondation, sur des vides sanitaires. «C’est la vision la plus contemporaine de l’urbanisme, a souligné, satisfait, l’élu Vert Pierre Hurmic. Celle qui ne nie pas le risque inondation mais l’assume au contraire». En bord de Garonne, les urbanistes ont envisagé ponton, bassin à vagues et pourquoi pas bateau-hôtel. Mais le détail des équipements et aménagements est encore loin de la finalisation.
Débats tendus
Si la présentation de ce projet urbain n’a pas suscité d’opposition majeure (il n’était de toute façon pas soumis au vote), d’autres dossiers abordés en conseil hier ont fait s’échauffer les esprits. Le lancement d’un nouvel appel à candidature pour l’auberge de jeunesse de Barbey, l’indemnisation payée par la ville à l’artiste Guillaume Renou en marge du conflit sur son « Crocodile » (qui a quitté les jardins de la mairie en janvier après des mois de contentieux) ou encore le mode de constitution des nouveaux conseils de quartier ont entraîné des échanges acerbes entre le maire et son opposition socialiste, verte ou communiste. «Si vous pouviez avoir de temps en temps l’esprit constructif, s’est emporté Alain Juppé, répondant au PS Matthieu Rouveyre. Avec vous c’est le procès d’intention permanent». Avant de tempérer : «Quand il y avait Tesseire à Bordeaux, c’était pire !» L’ancien élu appréciera.• SL


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine