Magazine Société

[France - Jeunesse] La Fédération Nationale des MJC en dépôt de bilan ! communiqué CGT

Publié le 14 février 2012 par Yes

Refusons la liquidation des MJC

Ce 10 février, une centaine de salariés de la Fédération Française des MJC (FF MJC) se sont
retrouvés à la bourse du travail de Paris à l’initiative du Comité National d’Entreprise pour débattre
de la situation de l’association et construire une réponse au projet de démembrement d’un acteur
essentiel de l’Education Populaire.
Le Président Gérard Abonneau vient de déposer le bilan sans en alerter ni le Conseil
d’Administration ni les salariés. Ce dépôt de bilan ne peut que précipiter l’assignation au tribunal
de l’association, assignation à la demande de l’Urssaf après 52 mises en demeure restées sans
réponses. Il s’accompagne d’une mise en situation de cessation de paiement de la FF MJC qui fait
peser des incertitudes sur le versement des salaires.
Cette situation résulte pour partie de la forte diminution des subventions publiques mais aussi des
errements d’une direction, conduite par son délégué général Gilles Lebail, qui plus est complice de
la tenue frauduleuse des comptes. On ne peut caractériser autrement une méthode qui consiste à
présenter chaque année une situation financière à l’équilibre alors que la dette sociale de
l’entreprise s’élève à 3,2 millions d’euros en 2011 contre 1,2 millions en 2007. Ceci explique
l’entrave pendant plusieurs mois de la direction au droit d’alerte lancé par le syndicat CGT
La FF MJC est aujourd’hui face à deux alternatives ; la liquidation judiciaire de l’association
conduisant au licenciement des 140 salariés et menaçant l’avenir des 10 000 emplois dans les 600
maisons affiliées, le redressement judiciaire qui permettrait de proposer des solutions propres à
garantir l’avenir du projet d’Education Populaire de la FF MJC et de sauvegarder l’emploi.
Manifestement ce n’est pas là le choix de la direction qui s’acheminerait vers une
contractualisation des postes avec les collectivités territoriales, l’allègement de la structure
fédérale, l’abandon du projet d’Education Populaire au profit d’une inscription sur le marché de la
formation et de l’expertise.
Les salariés, avec leurs organisations syndicales, ont décidé de refuser la liquidation de la
Fédération Française des MJC qui mettrait fin à plus de soixante ans d’expérience de
l’apprentissage de la citoyenneté.
Ils appellent à l’élaboration d’un plan de redressement qui ne fasse pas peser l’ensemble des
efforts sur les salariés.
En ce sens, ils se sont prononcés pour le départ du délégué général Gilles Le BAIL
immédiatement et sans ménagement.
Ils ont réaffirmé la nécessité du maintien de l’emploi national des personnels, de la gestion
séparée de la caisse des salaires et du budget de fonctionnement fédéral.
Ils ont exigé que le plan de redressement pour lequel les représentants du personnel CGT se
déclarent disponibles à son élaboration, soit soumis à l’ensemble des salariés.
Enfin, l’assemblée des salariés a décidé du lancement des mobilisations locales avec tous les
acteurs des MJC, les adhérents, les salariés, les partenaires et à chaque fois que cela sera
possible, en lien avec les UD CGT, pour sauver les emplois, les projets des MJC et les structures.
Les salariés par la voix de la CGT vont demander en urgence audience auprès du Ministère et
exiger une intervention pour empêcher la liquidation de la FFMJC, Fédération nationale
d’Éducation populaire.

Montreuil, le 13 février 2012

Maisons des jeunes et de la culture – Le blog de la CGT éduc’action 50.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yes 3349 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine