Magazine

Bouml devient payant

Publié le 14 février 2012 par Mimaury

C’est avec grand regret que je viens de découvrir que Bouml, mon éditeur de diagrammes UML préféré qui m’a accompagné durant mes premières analyses et modélisation de système d’informations (couplé parfois à ArgoUml) va devenir payant.
En septembre 2010 le développeur Bruno Pagès avait déjà averti vouloir stopper l’évolution de son logiciel tout en assurant une maintenance des éventuels bugs.

Bouml c’est 16 diagrammes UML de gérés, un générateur de code Java, C++, le reverse  engineering (la capacité à générer les classes depuis le code), la possibilité de travailler à plusieurs, la prise en compte de la version 2 de UML, le support du format d’échange uniformisé des diagrammes, le xmi.
Pourquoi une décision si tranchante? Des attaques de sa licence GPL et des critiques de la part de l’équipe dirigeante de Wikipédia serait la cause de cet arrêt.
En décembre 2011, la situation ne se calme pas, la suspension des téléchargements, la fermeture du site web ainsi qu’un changement de modèle économique sont annoncés comme des évolutions possibles au projet. Bruno Pagès déclare alors avoir fait une erreur en choisissant une protection par licence libre, une erreur qu’il regrette aujourd’hui et tient à réparer en accord avec son employeur.
Janvier 2012, une nouvelle version se finalise avec son lot d’améliorations, une version que je ne verrais sans doute jamais étant donné l’accord plus que probable entre Bruno Pagès et son employeur pour lui laisser développer sous licence propriétaire.
Pour rappel, la licence GPL garantie à l’utilisateur:

  • La liberté d’exécuter l’application
  • La liberté d’étudier le code et de l’adapter pour ses besoins
  • La liberté de diffuser des copies de l’application originale
  • La liberté de partager l’application modifiée

Ainsi bien que le projet Bouml semble échapper à la communauté après sa version 4.23, il n’est pas pour autant impossible que des développeurs décident de le reprendre selon le principe de cette licence. Ce fut notamment le cas de l’éditeur Web WYSIWYG (« What You See Is What You Get », génération graphique de HTML) Nvu qui après la fin de son développement par l’éditeur Lindows, Inc. (créateurs de la distribution Linux Linspire appelée également Lindows OS) fut repris sous forme de fork nommé Kompozer dont l’objectif était de corriger les bugs de Nvu.
Pour Wikipédia, il ne fait aucun doute que l’accord est en de bonnes voies:
« BOUML est un logiciel de création de diagrammes UML. Programmé en C++ et Qt, il est distribué sous licence propriétaire. Il est multilingue, supporte la génération de code et la rétro-ingénierie. », soulignons le mot « propriétaire » avant même que le site de bouml n’ai affiché sa décision ultime, celui-ci conservant encore en pied de page l’inscription:
« This program is free software; you can redistribute it and/or modify it under the terms of the GNU General Public License as published by the Free Software Foundation« 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mimaury 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog