Magazine Coaching sportif

Sur le pont d'Avignon, on s'les pèle !!!!

Publié le 14 février 2012 par Gregory_capra
Sur le pont d'Avignon, on s'les pèle !!!!Les remparts d'Avignon

Les Avignonnais édifièrent leurs premières enceintes au XIème siècle et les doublèrent au début du XIIIème mais furent contraints de les détruire après le siège de 1226. Dès 1234, la reconstruction était entamée malgré l'hostilité de l’Église. Puis de nouveau démantelées en 1251.


Les remparts actuels datent du milieu du XIVème siècle : dix ans de travaux, une longueur d'un peu plus de 4 km et une hauteur de 8 m avec 12 portes.


Sur le pont d'Avignon, on s'les pèle !!!!
L'affiche du jour

Comme tous les ans, la ville d’Avignon fête ses remparts en proposant une manifestation sportive qui se déroule autour des remparts. Le principe est simple : en faire le tour dans un minimum de temps, en petite foulée. D’habitude, avec les potes pompiers et personnel des urgences du SAMU, nous sommes mobilisés donc pas de course pour nous. Cette année, nous sommes off alors nous décidons de courir.
Nous arrivons à 13h30, ce dimanche 12 février. A peine garés, nous nous précipitons à l'Hôtel de Ville pour récupérer nos dossards, puis, d'un commun accord, vers le premier bar pour prendre un café bien chaud. Nous sommes sept à tout tenter pour nous réchauffer dans cette Sibérie Vauclusienne ! Et oui, il fait -8°C. La bonne humeur, c'est comme un grand feu dans la steppe glacée. Mais l'heure approche et il va falloir se préparer un minimum. Échauffement très court et nous nous précipitons sur l'aire de départ. Environ 450 coureurs pour 11km et bien sûr nous arrivons dans les derniers.


Sur le pont d'Avignon, on s'les pèle !!!!
Les coureurs frigorifiés

15h00, grand départ. Il faut que j'essaie de faire presque aussi bien qu’en cours avec Greg, mais vu mon départ catastrophique c'est pas gagné ! Je force pas mal au début et arrive à trouver un peu d'espace pour récupérer des places. Bon, c'est à l'intérieur d'une ville avec un parcours quelques fois sinueux où il faut constamment relancer, puis tout d'un coup, une longue artère avec le vent qui nous coupe le souffle. Je passe les 5 km en 21mn pile.
Je repère un gars déguisé en Mario devant moi. Je force un peu pour le passer, puis creuse un peu d'écart. Mais un kilomètre plus loin, je le sens revenir tout doucement, puis il me passe, alors je m'accroche derrière mais cela commence à être dur. Et puis ce vent froid et le nez qui coule dans la gorge, c'est terrible de résister à tout ça. Il faudrait que je pense à dire aux organisateurs de fermer les portes la prochaine fois.
Mario est très régulier et je le suis toujours à 5-10m, je copie ses trajectoires au millimètre près Arrive le dernier kilomètre et cette grande rue de la République qui monte jusqu'à l'Hôtel de Ville. Un gars en bleu, sensiblement énervé aussi, se retourne vers moi et me dit qu'on ne va pas se faire battre par Mario et nous voilà parti dans une course poursuite, mais impossible de le rattraper, le bougre, gros fou rire à l'arrivée et on le félicite tout de même .
Je passe l'arrivée en 46'50" pour 11km. C’est pas fabuleux mais promis l’année prochaine et ferai mieux et qui sait peut être que la Team Capra et son grand chef seront parmi nous pour relever le niveau.
Article rédigé par Fred


Pour me contacter : manager@gregory-capra.com


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gregory_capra 12853 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte