Magazine Bd

Des comics et des filles : Victimes de la mode

Par Katchoo86

Revenons un peu si vous le voulez bien sur cette histoire de costume qui en émotionne plus d’un, cet épisode est justement  l’occasion de se remémorer comment furent habillées Power Girl et Huntress depuis leurs débuts, et vous allez voir que contrairement à ce que l’on peut penser elles ont déjà changé de costumes à maintes reprises.

Vous n’êtes pas sans savoir (ou pas !) qu’il existe deux Huntress, vivant sur deux Terres différentes, l’une s’appelle Helena Wayne, elle a été créée en 1977  et appartient à Terre II. Elle est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Voici son costume original, bien dans l’air du temps avec des cuissardes que l’on peut facilement deviner être en cuir et le décolleté vertigineux qui s’arrête bien en dessous du thorax. Elle porte une ceinture d’utilité très proche de ceux que portent les héros du Batunivers, notamment Batgirl.

Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode

La seconde se nomme Helena Bertinelli et apparaît en 1989 sur Terre I. Helena est issue d’une des plus grandes familles de la mafia de Gotham. Elle est l’héroïne de sa propre série qui durera 19 numéros de 1989 à 1990. Durant ce cours laps de temps, quelques détails de son costume vont être améliorés comme sa cape descendant jusqu’au sol et découpée en lamelles, le décolleté va lui aussi être un peu rallongé en l’unifiant avec les jointures de sa cape, exactement comme son alter ego de Terre II. Cela donne un aspect plus anguleux et agressif au personnage. Elle porte à la cuisse un bracelet lui permettant de rajouter quelques armes supplémentaires, cet accessoire deviendra le détail vestimentaire indissociable de l’héroïne.
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Deux ans plus tard, Helena revient dans un nouveau costume, (sur le titre Robin III : Cry of the Huntress) arborant une croix dorée autour du cou, le H qui orne sa ceinture peut être  considéré comme son Batsymbole à elle et casse un peu la monotonie du costume, le décolleté quant à lui n’est plus qu’une ouverture béante sur le thorax de la belle, c’est à se demander comment elle fait pour ne pas attraper de pneumonie. Bienvenue dans les années 90.
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Elle continue ensuite ses aventures aux côtés de Black Canary (qui a ce moment là est brune avec des cheveux courts), puis revient sur le devant de la scène en 1994 où elle retourne sur sa propre série, le H symbole et la croix sont toujours là et il semble que les dessinateurs aient abandonné l’ouverture pneumonique, du moins pour un petit moment. Ce look est également conservé lorsqu’elle apparaît dans la nouvelle série Birds of Prey en 1996. Fini le maillot de bain, le costume devient ici une véritable combinaison qui la protège de la tête aux pieds, il est également plus sombre, la couleur noire devenant dominante sur le célèbre violet.
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Elle gardera également ce costume tout le long de la saga No Man’s Land en 1999, ainsi que dans la mini série Batman Huntress : Cry for Blood de Greg Rucka en 2000.
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Mais le spectre des 90′s va refaire surface grâce à l’un de ses plus éminents artistes : Jim Lee qui en 2003 va “aérer” le personnage lors de la mini série Hush. Les cuissardes sont de retour et sont renforcées par des coques protégeant genoux et tibias, le maillot de bain est également de retour avec la particularité que l’ouverture se situe désormais au niveau du nombril, la pneumonie se transformant en grippe intestinale. La coquetterie lui autorise également de porter des boucles d’oreilles en forme de croix, le pendentif lui a disparu. Ce look est également utilisé sur la série Birds of Prey dont Huntress devient l’une des protagonistes récurrentes à partir du #57 toujours la même année.
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode
C’est en 2005 qu’est trouvée une alternative entre ce costume et le précédent, en gardant le même design tout en couvrant les parties dénudées (cuisses et nombril)…
Des comics et des filles : Victimes de la mode
… toutefois la nouvelle série Birds of Prey entamée en Août 2010 (et qui comporte 15 épisodes avant que le rebaunch fasse son apparition en septembre 2011 et mette fin à la série) lui permet de reporter une nouvelle fois le costume de Jim Lee…
Des comics et des filles : Victimes de la mode
… puis c’est l’année suivante que le costume “alternatif” (celui de 2005 donc, non mais il faut s’accrocher les enfants) refait son apparition cette fois-ci porté par Helena Wayne, la Huntress de Terre II.
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Alors là, moi je crois que c’est ce qui s’appelle boucler la boucle.
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Venons-en maintenant à Power Girl.
Kara Zor-L 
est née en 1976 (c’est une année exceptionnelle…) plus précisément dans le #58 de All Star Comics. Et dès ce premier numéro, elle porte le célèbre costume qu’on lui connait. Oui, celui avec le fameux trou béant au milieu de la poitrine. C’est à partir du #65 (avril 1977) que l’espace qui devait contenir un hypothétique logo est rebouché. Qui plus est la ceinture rouge purement décorative disparaît et la cape réajustée sur les deux épaules, on est pas non plus dans un défilé de mode bon sang ! Le résultat devient d’emblée très fade sans aucune originalité, on a juste l’impression de voir une fille dans un body de danseuse, des gants de ménagères et un rideau autour du cou…
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Il faudra attendre 1978 (Showcase #97) pour connaitre les origines de Power Girl qui sont quasi identiques à celle de Superman, logique puisqu’elle est la Supergirl de Terre II.  En 1984 All Star Comics cède la place à  Infinity Inc. la série durera 53 numéros jusqu’en 1988. Mis a part la réapparition de la ceinture, le costume reste lui aussi identique dans la mini série qui porte son nom.
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode
On la revoit au sein de la Justice League Europe (et plus tard Justice League International) à partir de 1989, et un an plus tard change littéralement de costume. Celui-ci se transforme en une combinaison blanche et jaune, puis en 1992 celui-ci change une nouvelle fois, mais cette fois-ci en une combi blanche et bleue avec cuissardes, épaulettes et cape qui ne descend pas plus bas que la taille, et le grand retour de l’ouverture pulmonaire. Un an plus tard un petit réajustement se fait au niveau des bottes qui sont raccourcies au niveau des mollets, pas de quoi fouetter un chat.
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Le retour au source se produit en 1995 où Power Girl officie dans Justice League America, nous revenons alors au costume classique mais l’ouverture a de nouveau disparu (snif).
Des comics et des filles : Victimes de la mode
En 2000 le temps d’un numéro qu’elle partage avec Green Lantern, Power Girl retrouve son costume doré.
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Mais le si célèbre costume de Power Girl reviendra réellement sur le devant de la scène grâce à la série qui est consacrée à son héroïne à partir de 2009 et qui durera 27 numéros.
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Le futur costume de PG s’apparente donc plus à ce qu’elle portait en 1977 (oui avec le rideau et les gants de ménagère) à la différence qu’on lui a rajouté un logo. Mais justement ce dont Power Girl n’a pas besoin, c’est d’un logo. Elle n’en a jamais porté car c’est un personnage qui se suffit à elle même et que l’on arrive facilement à identifier. D’après ce que j’ai compris c’est  Kevin Maguire qui est à l’origine du design de ce nouveau costume, et il l’a dessiné ainsi pour qu’il soit proche de celui de Superman de Terre II. Oui vous avez bien lu, son nouveau costume est en fait une version adaptée de celui que porte son cousin. Ben merde alors.
Des comics et des filles : Victimes de la mode
Des comics et des filles : Victimes de la mode

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Katchoo86 982 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine