Magazine Politique

En Syrie, s'exprimer et informer sont des délits : dénonçons-le !

Publié le 17 février 2012 par Philippemeoule

freerazan.png C'est l'ami Arnaud qui lance un appel à tous les blogueurs : la blogueuse syrienne Razan Ghazzawi a été à nouveau arrêtée jeudi 16 février 2012 par le régime du boucher Bachar El-Assad. Elle a été interpellée en même temps que treize autres personnes dans les locaux du Centre syrien pour les médias et la liberté d'expression à Damas. Le journaliste Mazen Darwish, directeur de l’association, fait également partie de cette vague d’arrestation. Comme beaucoup d'autres, selon Reporters sans Frontières.

Razan Ghazzawi avait déjà été incarcérée deux mois en décembre 2011 par le régime syrien. Cette jeune femme, âgée de 31 ans, anime depuis deux ans un blog intitulé « Razaniyyat » (« Les pensées de Razan »), qui en fait l’un des symboles de la révolte contre le régime syrien.

Elle avait été arrêtée le 4 décembre alors qu'elle se rendait à Amman pour assister à un forum sur la défense du droit d'informer. Elle devrait être jugée pour avoir « affaibli le sentiment national », « créé une organisation qui vise à changer le statut social et économique de l'Etat » et « ravivé les dissensions confessionnelles », selon le Centre syrien pour l’information et la liberté d’expression. Razan encourrait de trois à quinze ans de prison.

Je ne partage pas, mais alors pas du tout, l'avis de certains qui proposent "de laisser la Syrie tranquille"...

Nous qui pouvons nous exprimer avons le devoir de dénoncer !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Philippemeoule 409 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines