Magazine High tech

Premiers pas furtifs sur…Metal Gear Solid Peace Walker (PSP)

Publié le 22 février 2012 par Blogjeuxvideofree

Alors que Konami nous propose Metal Gear Solid HD Collection depuis début février sur PS3 et Xbox 360 - et bien que cette compilation contienne le jeu dont je parle aujourd’hui - je vous propose de revenir sur le volet sorti en 2010 sur console portable qu’est Peace Walker.

Premiers pas furtifs sur…Metal Gear Solid Peace Walker (PSP)

Snake on a plane?

Visiblement puisque l’on retrouve Snake dans cet épisode Metal Gear Solid Peace Walker sur PSP, installé en Amérique Centrale dans les années 70 et venant en aide au gouvernement du Costa-Rica. Ce n’est pas le moment des vacances pour autant : des ogives nucléaires sont entrées dans le territoire et ce pays, dépourvu d’armée, n’a d’autre choix que de demander votre aide et celle de Militaires Sans Frontières (ouarf !) …

Arrêtons là avec le scénario pour ne pas spoiler, ce dernier étant bien travaillé et jouant pour beaucoup sur l’intérêt du jeu.
Première remarque sur le jeu : le gameplay n’est pas évident ; c’est indéniablement un point noir, mais pas le seul. Toutes les touches sont sollicitées durant le jeu et l’attribution des actions changera selon le mode dans lequel on se trouve. Il vous faudra passer par une phase d’apprentissage indispensable, une sorte de premier niveau tutoriel sur la plage par temps de pluie (splendide passage au demeurant). A vous ensuite les capacités d’infiltration hors normes de Snake !

Sachez qu’avant même de lancer le jeu, on vous demande de choisir l’une des trois configurations générales des touches (Tireur, Chasseur, Action), modifiable fort heureusement une fois que vous avez terminé la première mission.
On nous propose aussi d’installer le jeu directement sur le Memory Stick ; une installation complète prend jusqu’à 18 min mais elle est plus que recommandée car :
- elle diminue les temps de chargement…qui même installés sont plutôt longs et nombreux
- elle ajoute du son aux appels radio durant le jeu

Autre élément de gameplay : Peace Walker inclut dans certaines de ses scènes BD des QTE. Aussi, lors des combats rapprochés on vous indique les coups réalisables à l’approche de l’ennemi.

Premiers pas furtifs sur…Metal Gear Solid Peace Walker (PSP)

Snake, le Manpower du jeu vidéo ?

Manier Snake dans les différents environnements (jungle, base militaire, etc.) demande un temps d’adaptation : en déplacement, on doit régulièrement réajuster la caméra, penser à préparer ses armes ou des objets (dont le fameux carton pour se cacher), faire attention à ne pas se faire repérer (ça transpire sec sur le stick analogique, donc à manier avec précuation !) même si on passe sous le nez des ennemis et qu’ils ne remarquent rien….
Remplir ses objectifs risquent de ne pas être si facile.

Et si on bloque dans certains niveaux, un petit tour dans la Mother Base s’impose.

Car Metal Gear Solid Peace Walker, ce n’est pas uniquement de l’ibnfiltration. Il intègre un aspect non négligeable du jeu : la gestion de mercenaires et le développement d’armes. Vous disposez dès le départ d’une petite équipe de mercenaires, dont votre pote Kazuhira Miller, le plus balèze des recrues.

Si vous attaquez votre première mission bonus juste après avoir infiltré la base dans laquelle avait été retenue la petite Paz Ortega (il ne faudra pas manquer la scénette interactive aux rayons X au début du jeu), vous découvrirez même le le système de récupération Fulton. Ce dispositif gaguesque permet d’enrôler de force les ennemis capturés.
A vous ensuite de leur assigner leur nouveau métier - ou laisser l’interface le faire automatiquement - parmi la gamme de professions que peut offrir toute entreprise para-militaire digne de ce nom, de l’infirmerie à l’ingénierie en passant par la base : les soldats.

En fait, finir la première mission débloque la Mother Base, votre récompense pour venir en aide au Gouvernement du Costa-Rica… Par la même, ça débloque le menu du jeu, avec ses différentes options et les nouvelles missions qui vous attendent.
Vous aurez parfois à accomplir des missions uniquement pour satisfaire à des besoins vitaux de votre armée. Et comme toute entreprise, si le moral de vos employés baisse, vous pourrez leur proposer de démissionner !
Cette partie du jeu semble assez rebutante mais elle est indispensable pour votre progression. Et je passe les nombreuses possibilités offertes par le titre de Konami, comme l’échange de personnels ou d’objets avec des amis, l’amélioration des armes, la customisation de ses personnages (tenues, armes portées…).

Premiers pas furtifs sur…Metal Gear Solid Peace Walker (PSP)

La vengeance du Serpent à plumes

Graphiquement, la PlayStation Portable donne tout ce qu’elle a dans le ventre. C’est vraiment beau pour de la PSP !

Le scénario parait un brin complexe mais je ne peux qu’adorer ce mélange guerre froide et récit d’anticipation/mecha dont je n’arrive pas à trouver le courant exact. Ca sent la testostérone, le similo-politique impliquant la CIA et le KGB, des questionnements plus humains…et de l’humour.
J’avoue ne pas connaître la mythologie de cette série phare des Metal Gear, autre que l’intrigue énoncée au tout début du jeu. Du coup, j’ai probablement raté plein de clins d’oeil et autres kaméos. Mais le plaisir de jeu est bien là !

Metal Gear Solid Peace Walker est un jeu extrêmement riche que je vous conseille, surtout qu’il est réédité à petit prix pour des consoles qui n’avaient pas accueilli cet excellent épisode : entre la mission principale, les missions secondaires, les modes versus et Coop (non testés), votre recrutement de soldats, les missions Monster Hunter (!), etc. vous aurez de quoi faire !
Le tout est servi par un doublage de qualité en anglais et une ambiance qui nous captive du début à la fin ; enfin, la fin, je n’y suis pas encore avant un bon bout de temps !
Si le gameplay en rebutera certains, les temps de chargement excessivement long les achèveront vraisemblablement. Mais après tout, l’infiltration requiert une certaine patience, non ?

Metal Gear: Peace Walker


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blogjeuxvideofree 304 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte