Magazine Conso

Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot

Par Vincent Espritdesign @espritdesign

Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot

Mathieu Matégot, designer formé à l’école des beaux-arts et d’architecture de Budapest nous présente l’une de ses créations nommées Kangourou, une collection de tables gigognes aérées mariant acier inoxydable perforée, piètement tubulaire également en acier et embouts de laiton.

Rien d’extraordinaire hormi l’harmonie de l’ensemble et des matériaux me direz-vous .. Mais cette création voit le jour en 1954. Il y a des créations, des œuvres qui traversent le temps car les “inventeurs” étaient sans doute des visionnaire hors du temps.

Deux tables de dentelles métalliques imbriquées l’une dans l’autre, légères et colorées, rien de plus…

Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot
Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot
Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot
Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot
Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot
Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot
Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot
Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot
Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot
Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot
Kangourou table gigogne années 50 par Mathieu Matégot

Sa biographie :

Designer Mathieu Matégot

Après des études aux Beaux Arts de Budapest, il commence à réaliser des décors pour le théâtre national. Il s’installe en France en 1931, ou il va exercer différents métiers: créateur de décors pour les Folies Bergères, étalagiste pour les galeries Lafayette, styliste pour des maisons de couture parisiennes.

A la fin des années 30, la peinture qu’il n’a cessé de pratiquer, le conduit vers un nouveau mode d’expression: la tapisserie.

La seconde guerre mondiale vient interrompre son activité. Engagé volontaire dans l’armée française, fait prisonnier, il est libéré en 1945. A son retour, il met en place un atelier de création de mobilier de structure artisanale à Paris. Métal, rotin, verre, bois, Formica, cuir et surtout tôle perforée, autant de matériaux qui participent à la conception de chaises, fauteuils, tables, dessertes, bahuts, bureaux, objets utilitaires pour la maison.

Son activité de designer couvre une période relativement courte, jusqu’au début des années 60. Durant cette période, il crée la chaise tripode “nagasaki”(1954), et le fauteuil “copacabana”(1955) qui font partie aujourd’hui pour l’une, de la collection de design du Musée des Arts décoratifs, Paris, et pour l’autre, de la collection de design du centre Georges Pompidou, Musée National d’Art Moderne, centre de Création Industrielle, Beaubourg, Paris. Ces deux pièces réalisées en tube d’acier et tôle perforée, matériau que Mathieu Matégot a été l’un des premier à utiliser, sont particulièrement représentatives de son travail.

Pendant cette décennie, il exécute également de nombreux chantiers de décoration en France et à l’étranger: Hôtel de France à Conakry (1951), Drugstore Publicis et Maison de l’ORTF à Paris (1962). Le stand Matégot est présent dans toutes les grandes manifestations comme le Salon des Artistes Décorateurs (SAD), ou le salon des Arts Ménagers. Avec Prouvé, Royère, Perriand, et le céramiste Georges Jouve avec qui il collabore dans l’élaboration de divers projets, il fait partie des créateurs français les plus reconnus de l’époque.

Au début des années 60, il cesse volontairement cette activité pour se consacrer à la tapisserie. Ses premiers cartons sont tissés à Aubusson en 1945. Il fût avec Jean Lurçat, Marcel Grommaire, Mario Prassinos et bien d’autres, l’un des rénovateurs de la tapisserie française contemporaine. de nombreuses expositions lui furent consacrées de par le monde et particulièrement à la galerie La Demeure à Paris. Ses tapisseries sont présentes dans de nombreux lieux: siège de la Wollmark à londres, Banque des Règlements Internationaux à Bâle, Fonds Monétaire International à Washington, Bibliothèque Nationale d’Australie à Camberra, Préfecture de la Seine Maritime à Rouen, France …

Mathieu Matégot est décédé en février 2001 à Angers, France.

Plus d’informations sur le designer : Mathieu Matégot

Article disponible à l’achat (réédition) : MadeInDesign à 299€

By Blog Esprit Design


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vincent Espritdesign 47781 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte