Magazine Séries

Critiques Séries : Fringe. Saison 4. Episode 14. The End of All Things.

Publié le 25 février 2012 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2012-02-25-13h43m24s142.png

Fringe // Saison 4. Episode 14. The End of All Things.


Dernier épisode de Fringe avant la pause (4 semaines de pause quand même, FOX ne se moque pas de nous dans le genre hiatus) et le moins que l'on puisse dire c'est que c'était un excellent épisode, qui nous permet même d'avoir des réponses sur l'un des plus grands mystères de la série : les Observers. Je pense que les scénaristes de Fringe ont vu que la série était sur le départ, et que coûte que coûte il fallait donner une explication sur ces hommes étranges qui apparaissent sur des lieux où il va toujours se dérouler quelque chose. September qui revient spécialement dans l'épisode va apprendre tout ça à Peter. Ce dernier va se retrouver dans l'esprit de September, un peu comme ce fût le cas quand Olivia était dans le tank pour lire les souvenirs de John Scott. Mais là, pas de tank (manque de budget ?). September est entre la vie et la mort alors qu'il a été touché à l'abdomen. Tout d'abord ce qu'il va dire à Peter c'est qu'il doit être avec la Olivia que nous on connait depuis le début et pas cette nouvelle Olivia là. Il doit rentrer à la maison, et donc… dans son propre espace temps. Evidemment, je vois mal tout ça se dérouler sans encombre. Mais Peter devra tout faire pour y parvenir (ce sera sans aucun doute le moment de retrouver des objets et autres choses que l'on a vu au fil des saisons).
September nous révèle qu'ils sont des hommes du futur, bien des millénaires plus loin que le notre. Ce sont des scientifiques, qui font fait le chemin de leur monde jusqu'au notre afin d'observer leurs débuts, les débuts de l'humanité tout simplement. Et de comprendre comment le passé à faire que tout ce qui se passe dans le futur, est arrivé. Ils ne sont donc là que pour observer. Mais sans faire exprès, September a changé le futur. En effet, alors qu'il va voir Walter pour lui faire part de son admiration pour son travail, ce dernier va raté le remède pour Peter et du coup… ne pas pouvoir sauver son propre fils. C'est pourquoi, September va tenter de l'aider à sauver l'autre Peter. On comprends donc un peu mieux le pourquoi du comment et surtout d'où viennent ces gens. Je suis content Fringe prouve que tout est toujours aussi cartésien et scientifique. Il n'y a pas de part mystérieuse inexplicable par la science et rien que pour ça, je suis le plus heureux du monde. Fringe ne se moque pas de nous et c'est agréable à voir. Pendant ce temps, l'épisode poursuit donc avec l'enlèvement d'Olivia qui se retrouvait alors en face de Nina. J'ai très rapidement deviné que la Nina qu'il y a en face d'Olivia n'était pas la vraie (alors qu'on pourrait le croire au début).

vlcsnap-2012-02-25-13h42m53s88.png
Ce qui n'a mis la puce à l'oreille ce sont toutes les questions mais également quand la vraie Nina est arrêtée et qu'elle parait beaucoup plus émotionnelle que l'autre Nina quand elle parle d'Olivia. Blair Brown a droit à une exposition de luxe dans la série cette année, et je suis ravi que ce soit aussi efficace. Le mystère est tenu jusqu'au bout, bravo. Le début de l'épisode était donc excellent, David Robert Jones en revient à ce que l'on avait pu voir durant la première saison (mais qu'il n'avait pas pu finir sans mourir) et ce fameux test avec les lumières. Comme tout se répète, Olivia va être perspicace et avouer à Jones qu'elle sait pourquoi elle a été conviée. Mais maintenant ce n'est plus éteindre les lumières mais les allumées. Elle sait par ailleurs que Peter est le seul à pouvoir déclencher chez elle ses pouvoirs. Toute cette partie de l'épisode était donc pas inconnue, mais traitée bien différemment de la première saison de la série. Du coup, on se laisse porter par l'histoire qui apparaît clairement très bien construite et suffisamment teintée de suspense pour que l'on s'y amuse très bien.
Avec "The End of All Things", Fringe nous offre un épisode coup de poing, qui change la donne, clairement. On sent que la saison est sur son dernier tiers, et qu'elle doit trouver des éléments de réponse afin de remettre Peter dans le droit chemin. Il était quand même temps que l'on retrouve notre monde bien à nous, bien que ce ne soit pas non plus le soucis principal. Pendant que Olivia fait les tests, alors Peter et Lee sont à la recherche tous les deux d'Olivia. J'ai bien aimé leur petite discussion rapide sur Olivia. Car ils en sont tous les deux amoureux. Sauf que… la Olivia de cet espace temps doit être avec Lee et pas Peter de tout de façon si j'ai bien décodé le message de September. La scène finale entre Olivia et Peter était très émouvante en son genre et rappelle que Fringe c'est une série bien plus que sur des évènements scientifiques bizarres, c'est aussi une série sur l'amour et les relations "vraies" entre les humains, et en particulier de deux êtres dans ce cas. Cette scène était très touchante car Peter dit clairement à Olivia qu'il ne veut pas être avec elle car celle avec qui il doit être c'est Olivia de notre espace temps. La scène, très simple et émouvante était adorable.
Note : 10/10. En bref, la perfection incarnée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 16081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines