Magazine Politique

La droite des privilèges

Publié le 29 février 2012 par Ncadene

Quelle est la proposition de François Hollande ?

> Au-dessus d’un million d’euros par an, le taux d’imposition doit être de 75%.

> La droite sur-réagit et laisse croire qu’il s’agirait de 75% sur ce million d’euros alors qu’il s’agit de 75% des sommes perçus au-dessus de 1 million d’euros.

> La mesure rapportera entre 200 à 300 M€ : c’est une question de moralisation, non de rendement.

Qui est concerné ?

> Seuls 10.000 à 30.000 personnes gagnent plus d’1 millions € par an, soit moins de 0.02% des contribuables.

Ce taux a-t-il déjà été expérimenté ?

> Le président américain Franklin Roosevelt déclarait en 1942 : “Aucun citoyen américain ne doit avoir un revenu après impôt supérieur à 25.000 dollars par an : c’était l’équivalent de moins de 300.000 euros de 2012, un plafond plus de 3 fois moindre que la proposition de François Hollande.

> Pendant près de 50 ans avant l’arrivée au pouvoir du très libéral Ronald Reagan, jamais l’imposition au-dessus de ce revenu ne descendit au-dessous de 70% aux États-Unis, et il fut en moyenne de plus de 80% !

> En plein âge d’or de l’économie américaine dans les années 60, le taux était de plus de 90% !  (Ce taux était de 83% au Royaume-Uni, jusqu’en 1979 et l’arrivée de Margaret Thatcher)

> Même si d’autres facteurs jouèrent, les économistes américains reconnaissent que ce taux d’imposition contribua fortement à ce que ce pays connaisse trois décennies d’inégalités réduites.

> Encore aujourd’hui, le taux effectif d’imposition des plus riches est plus élevés aux États-Unis qu’en France.

Quelle est la situation actuelle ?

> Aujourd’hui, le taux moyen d’imposition pour les 1% les plus riches est de 15% au lieu du taux légal de 41%. Une situation rendue possible par le jeu des actuelles niches fiscales.

Les inégalités de patrimoine ont-elles augmenté depuis que la droite est aux responsabilités ?

> Les inégalités de patrimoine entre les 10% les plus pauvres et les 10% les plus riches ont augmenté de +30%.

Quelle est la situation actuelle de l’évasion fiscale ?

> Malgré les cadeaux de la droite pour les plus riches, il n’y a eu aucun retour des évadés fiscaux.

> Au contraire, il y a 10 ans, il n’y avait que 17 familles françaises dans le classement des Suisses les plus riches, mais aujourd’hui, les Français sont la 3e communauté expatriée présente en Suisse !

> À l’inverse de ce qu’elle avance, c’est bien la droite qui a fait —ou laisser— “fuir” les riches.  L’UMP est ainsi bien peu soucieuse du manque à gagner pour le budget de l’État lié à l’évasion fiscale dans les paradis fiscaux : 40 à 50 milliards d’euros par an selon la Commission européenne.

Avec François Hollande, nous revendiquons notre volonté de changement : nous préférons imposer plus fortement les multi-millionnaires avec F. Hollande que taxer les ménages modestes et les classes moyennes avec la hausse de la TVA à 21,2 % façon Sarkozy. 

-

Nicolas Cadène, membre de l’équipe veille, arguments, riposte de la campagne de François Hollande


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ncadene 3555 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines