Magazine Société

journée du 8 mars, et des 9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,25,26,27,28,29,29,30,31,…sans oublier le 1er avril !

Publié le 29 février 2012 par Micheltabanou

RTEmagicC_journee_femmes2012_jpg.jpg 

La journée Internationale des Droits de la Femme se décline annuellement le 8 mars et il ne faut pas s’en contenter car le combat des droits ne se réduit aucunement à une journée d’attention si particulière soit-elle ! La défense des Droits de la Femme s’exprime tous les jours et l’action politique en est l’un des leviers.

Et comme levier je pense pouvoir affirmer combien, en relais de luttes tant individuelles qu’associatives, le Parti Socialiste depuis la création en 1981 sous la férule de François Mitterrand du Ministère des Droits de la Femme confié à Yvette Roudy a été exemplaire dans sa volonté de légiférer aux seules fins de réduire les inégalités.

Dans le cadre des présidentielles 2012 ce volet citoyen, ce volet humain, n’est pas absent du cadre programmatique du candidat socialiste François Holllande.

Et cette exemplarité nous la défendrons en étant stricts sur nos méthodes et surtout nous affirmons que cette cause d’une grande nature ne saurait se complaire d’être limitée au seul développement d’un argumentaire de campagne et nous n’en userons pas la corde qui transforme une journée symbolique en une suite d’actions, de manifestations, de représentations, de pots de l’amitié tout au long du mois pour servir de point d’appui à une candidature qui est certes légitimée.

Je veux citer ainsi mon étonnement à la journée du 8 mars, et des 9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,25,26,27,28,29,29,30,31,… sans oublier le 1er avril ! De nombreux élus socialistes s’en étonnent et pense que le relais pour la campagne est bien huilé. Le hold-up opéré sur calendrier est réussi et ce dernier est étirable à souhait pour prendre le devant de la scène et l’opportunité était telle que pourquoi ne pas en profiter… Cela est dommage car l’affichage de la municipalité est multiple, diversifié. Chaque composante a pris part au débat, chaque composante a pu faire des propositions et à cet effet il me souvient de mon écœurement sur l’archaïsme de la Madelon ici même sur ce blog en 2008, 2009 et 2011 et d’avoir demandé la mise à plat de cette particularité fontenaysienne. Relayé par d’autres cela a fini par aboutir mais la signature en est multiple. La politique d’appropriation et de la confusion est un genre particulier que je délaisse volontiers aux ambitions des uns et des autres.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5858 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine