Magazine Conso

reconversion: le virus des chambres d’hôtes 2/2

Publié le 08 mars 2012 par Oseal74 @oseal74
reconversion: le virus des chambres d’hôtes 2/2

Créer des chambres d'hôtes c'est impliquer la famille dans un projet de création d'entreprise

Journée de la femme oblige + beaucoup de projets en reconversion professionnelle+ souvent le même thème  = Un article sur le syndrome de la chambre d’hôtes !

Je vous invite à relire mon introduction fixant le cadre des projets d’hébergement touristique et des chambres d’hôtes en particulier : une attractivité extrêmement forte répondant à des besoins divers.
Que ce soit pour prendre un nouveau départ après des années enfermées dans un bureau impersonnel, vivre de sa passion , recevoir les autres ou vouloir travailler à la campagne/montagne/ mer/ les raisons ne manquent pas et toutes sont valables pour peu qu’elles correspondent à un réel besoin de quête de sens.

La Haute-Savoie, où je vis donc, est une région très touristique  que ce soit pour le tourisme blanc ou le tourisme vert, ce département attire les amoureux de l’air pure et des montagnes alpines ( image de carte postale bien entendu) . Beaucoup de chambres d’hôtes se créent chaque année.
Avec plus de 1500 structures d’hébergement (source gites de france) l’offre est inférieure à la demande du fait notamment du prix et du marché de l’immobilier pour ce type de projet.
Depuis le temps, que je vois fleurir des chambres d’hôtes en parcourant le département, la question du montage du projet, de la professionnalisation du  métier me taraudait .

Par le biais de Twitter et de @Pierre_A j’ai pu faire la connaissance de Marie Ammeloot, propriétaire d’une chambre d’hôtes et gite sur la commune de la Roche Sur Foron depuis 9 ans,  à qui j’ai pu poser quelques questions et en tirer les conseils adéquats pour tout ceux qui seraient inspirés de créer des chambres d’hôtes et de succomber à ce syndrome.

La genèse du projet
D’aussi loin qu’elle s’en souvienne,Marie à toujours eu et vu beaucoup de convives dans la maison familiale dès son plus jeune âge.Une maman très active qui aimait recevoir dans cette famille déjà nombreuse.La convivialité est une valeur héritée de son enfance, un environnement connu qui ne demandait qu’à s’exprimer au travers d’un projet qui se voulait à la fois personnel et familial.

Originaire du nord de la France, la famille a profité d’une mutation professionnelle pour penser au projet et chercher la maison d’hôtes qu’ils souhaitaient. Notre département, plutôt rural, bénéficie de bâtisses  destinées à l’exploitation agricole et c’est sur une de ces bâtisses aussi longue que large que leur choix s’est porté avec une rénovation très importante pour exploiter la maison et leur permettre de proposer des chambres fonctionnelles tout en préservant sa vie de famille, avec 5 enfants à élever ou presque.

Et c’est justement cet esprit pragmatique, la recherche de fonctionnalité et d’efficacité d’une mère de 5 enfants qui rend cette bâtisse et les services proposés par Marie souples et agréables, on sent ici que c’est  l’esprit  pension de famille : chacun se gère, chacun est libre.
Cette recherche de l’indépendance est très présente : les agencements ont été pensé pour que Marie ne se rende pas esclave du ménage et de l’entretien, une cuisinette est mise à la disposition des hébergées pour que chacun puisse cuisiner, se faire un café ou un thé à l’heure qui lui convient .

Les avantages d’ouvrir des chambres d’hôtes :
Exercer une activité choisie, qui associe indépendance et relationnel . Pour Marie, ce sont deux idées clés pour créer son projet de chambres d’hôtes , par expérience elle a croisé beaucoup de porteurs de projet qui cherchaient à rentabiliser leurs chambres de telle façon qu’ils étaient esclaves de leur maison et de leurs prestations.
Marie propose une palette de service souple qui ne la contraint pas à rester constamment à la maison, son organisation est telle qu’elle peut vaquer à d’autres occupations plus personnelles tout en travaillant.
Elle apprécie également de recevoir et de mettre son sens relationnel en action avec une gamme de clientèle plutôt familiale, fidèle.
Ce projet est avant tout un projet de famille, les enfants ont été sensibilisé à la création et la mise en place du projet et ont souhaité s’ impliquer suscitant d’autres vocations pour l’entrepreneuriat devenu adulte.

Les inconvénients d’ouvrir des chambres d’hôtes
Car évidemment, ouvrir des chambres d’hôtes c’est recevoir d’abord chez soi. Utiliser son patrimoine personnel pour une activité professionnelle demande beaucoup de vigilance et de présence tant dans la maintenance du bien, l’entretien divers et variés.  On ne reçoit pas des clients comme on reçoit des invités, si le lavabo est bouché il faut être réactif et attentif à la qualité de service.
Là aussi, Marie peut compter sur le soutien et la collaboration de son mari qui répond présent à chaque fois que cela est nécessaire . Pour autant, cette omniprésence « d’étrangers  » peut s’avérer pesante pour la famille privant les enfants et le papa de moments de vie privé qui n’ont pas à être partagés : il n’est pas de bon ton de se promener en pyjama devant ses hôtes!

Les conseils de Marie pour monter un projet :

Créer des chambres d’hôtes c’est créer un vrai projet professionnel :

Marie s’est entourée et a bénéficié de conseils de plateforme d’aide à la création ( AGIE, CCI, Maison de l’Emploi) la phase amont lui a prit du temps, elle considère aujourd’hui que c’est précisément ce qui lui a permis de rendre ce projet viable . Il faut tout de suite penser le projet en terme de création d’une véritable entreprise sauf si l’on a la volonté de ne pas chercher à en vivre outre mesure.Suite à cet accompagnement dédié, elle a rédigé un business plan et ainsi contacté un prêt à la banque car le banquier a été sensible au soin apporté au montage du projet et aux arguments avancés .

  Créer des chambres d’hôtes c’est se comporter en professionnel

Marie évoquera l’importance d’avoir un label, d’une part en gage de sérieux et montrer une image rassurante sur la qualité de l’accueil et d’autre part pour s’entourer de professionnels du secteur. Les labels proposant des réunions, des actions collectives pour renforcer la professionnalisation et la communication autour des hébergements touristiques .De même, qu’être visible sur les différents supports de communication, de tisser des partenariats, de faire des contrats participent à l’efficacité et à la pérennité du projet.

Créer des chambres d’hôtes c’est connaitre ses limites :
A force de recevoir et de partager des tranches de vie, Marie a apprit à poser les contours pour ne pas faire de son projet un boulet pour elle et sa famille. La famille ne doit pas se sentir contrainte de partager le petit déjeuner  avec les clients c’est pourquoi il faut savoir préserver une cellule privée qui doit le rester.La famille dispose d’un appartement attenant pour cela.
Les clients appellent pour se renseigner ou réserver sur un espace temps très long, avec une préfèrence pour le soir après 20H et le dimanche après 14H !
l’organisation et la mise en place d’outils simples et fonctionnels (un répondeur sur une plage horaire défini) permet à l’hôte de souffler, d’avoir une vie personnelle et de ne pas être dans la contrainte perpétuelle.
Recevoir des clients chez soi c’est aussi savoir dire non à des demandes farfelues, à des clients irrespectueux des règles et valeurs de la maison et savoir remettre le cadre nécessaire pour la bonne marche de l’établissement.

Le constat de Marie, qui aime à recevoir tout ceux qui sont attirés par la création de chambres d’hôtes, est qu’il n’est pas de bon temps de parler de rentabilité ou d’avouer exercer un véritable travail. La confusion entre le domaine privé et professionnel rend la perception d’une activité professionnelle difficile, beaucoup de porteurs de projet évoquent en motivation première l’envie de recevoir et de partager mais sans démarche professionnelle, sans anticipation des contraintes liées à ce type de projet cela peut s’avérer être une source de déception voire de situation financière difficile .

Marie m’avouera tirer des revenus confortables de son activité et en être pleinement satisfaite.

Ce témoignage est intéressant et souligne encore une fois de l’impérieuse nécessité de préparer son projet AVANT  de créer sa structure juridique, de savoir s’entourer et d’avoir une démarche professionnelle.
Préparer un projet par la rédaction du business plan par exemple permet d’émettre une feuille de route, de poser des jalons et de s’obliger à se poser des questions pour rendre le projet réaliste et réalisable.

Merci à Marie pour son accueil chaleureux, ses multiples conseils et son regard pertinent sur son métier…un vrai métier !

Le clos du bout du Pont , 1 avenue Bénite Fontaine 74800 LA ROCHE SUR FORON


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oseal74 135 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines