Magazine

L’AMOUR EST À RÉINVENTER (France – 1996)

Publié le 11 mars 2008 par Daniel
L’AMOUR EST À RÉINVENTER (France – 1996) Fiche technique : Avec Marie (Et alors) : Camille Japy, Lisa (Et alors?) : Gwenaëlle Simon, Florent (Une nuit ordinaire) : Philippe Garziano, l'ami à l'hôpital (Une nuit ordinaire) : Emmanuel Bolève, Marc (Dans la décapotable) : Guillaume Depardieu, Axel (Dans la décapotable) : Julien Lambroschini, L'homme de la pharmacie (Dans la décapotable) : Jean-Christophe Bouvet, Une passante (Dans la décapotable) : Amanda Lear, Valéria (La mouette) : Natacha Régnier, Laurence (La mouette) : Marion Cotillard, Christophe (La mouette) : Nils Tavernier, (Dedans) : Eric Caravaca, Le garçon à blouson (Tapin du soir) : Frank Demules, La fille (Enceinte ou lesbienne ?) : Bérénice Bejo, (Enceinter ou lesbienne ?) : Marina Tomé, Patrick (Un moment) : Adrien de Van. Réalisateurs : François Dupeyron, Pierre Salvadori, Philippe Faucon, Jean-Claude Guiguet, Merzak Allouache, Paul Vecchiali, Nils Tavernier, Marion Vernoux, Anne Fontaine et Françoise Decaux-Thomelet. Scénaristes : Catherine Locandro, Frank Demules, Jean-Philippe Clarac, Olivier-Daniel Deloeil, Clarisse Battas, Stéphane Galas, Sergueï Matytsine, Pierre Guiho, Didier Seynave. Directeurs de la photographie : Philippe Bottiglione, Caroline Champetier, Jean-Marc Fabre, Gilles Henry, Stephane Krausz, Norbert Marfaing-Sintès, Pierre Milon, Guillaume Schiffman, Myriam Vinocour. Monteurs : Jennifer Augé, Kadisha Bariha, Pascale Chavance, Françoise Collin, Ariane Doublet, Luce Grunenwaldt, Gérard Touratier, Hélène Viard. Durée : 58 mn. Disponible en VF. Résumé : L'Amour est à réinventer, ce sont dix histoires d'amours au temps du sida, un programme de 58 minutes composé de 10 films courts réalisés par Merzak Allouache, Françoise Decaux-Thomelet, François Dupeyron, Philippe Faucon, Anne Fontaine, Jean-Claude Guiguet, Pierre Salvadori, Nils Tavernier, Paul Vecchiali et Marion Vernoux. L’avis d’Olivier Nicklaus : L'Amour est à réinventer, ce fut d'abord un programme proposé par Arthur Rimbaud. Aujourd'hui, ce sont dix histoires d'amour au temps du sida. La très faible représentation homosexuelle dans les courts métrages issus du concours « 3 000 scénarios contre un virus » a incité la Lesbian & Gay Pride Films à initier une opération similaire consacrée aux vécus de l'homosexualité. Dix scénarios ont été retenus et confiés à des réalisateurs de cinéma. On aurait pu faire appel de préférence à des réalisateurs de publicité pour qu'ils enfoncent efficacement le clou de la prévention. Non, ce sont des auteurs qui s'expriment, et ils ne font pas seulement passer un message (prévention donc, mais aussi compassion ou solidarité). Ils réalisent chacun une fiction autonome, souvent passionnante, jamais anodine. Si l'expérience précédente s'enlisait parfois dans les préoccupations prophylactiques, c'est rarement le cas ici. Les slogans laissent place aux climats, les messages s'effacent derrière les émotions. Du coup, certains osent des images qui ne plairont sûrement pas à tout le monde. D'ailleurs, à l'heure où sont écrites ces lignes (1996), les chaînes négocient encore les horaires de passage des différents films. On s'en voudrait de faire un palmarès parmi ces dix films, tous dignes d'intérêt. On mentionnera simplement quelques souvenirs tenaces. L'humour blessé du jeune séropositif enfermé chez lui dans Dedans de Marion Vernoux. La caméra subjective de Pierre Salvadori pour filmer le désir impérieux qui évacue toute prudence. Et surtout Une Nuit ordinaire de Jean-Claude Guiguet. En pédalant vers celui qu'il aime, Laurent écoute Patachou chanter J'ai rendez-vous avec vous de Brassens. Il commence à se déshabiller dans le couloir. Mais c'est un couloir d'hôpital. Ils se retrouvent, puis éteignent la lumière. Et lorsque Laurent cherche un préservatif dans la table de nuit, on entend le bruit des boîtes de médicaments. Ils font l'amour. Fin du film. La gorge serrée, on attend que la lumière revienne. L’avis de Francis Lamberg : L'Amour est à réinventer est une collection de dix courts-métrages : dix reflets de notre époque, dix histoires alternatives sur des amours en marges. L'Amour est à réinventer, phrase d'Arthur Rimbaud, est né à l'initiative de l'association Lesbian and Gay Pride Films, en partenariat avec Sida Info Service, Aides et « 3000 scénarios contre un virus », un concours d'idées de courts-métrages lancé au printemps 1994 sur le thème de l'homosexualité et de la bisexualité au temps du sida. Sur plus de 1000 réponses, dix scénarios avaient été retenus par un jury que présidait Patrice Chéreau. TOUT N'EST PAS EN NOIR Texte original : Sergueï Matytsine - Adaptation et réalisation : Philippe Faucon - 4 min 04 - France (Son Digital 5.1 & DTS). Un couple homosexuel, un beur et un black, dans la vie de tous les jours. L'un d'eux est enceint . Il a une envie de caviar. Son ami s'efforce de le satisfaire. « L'ambition de Faucon est simplement de capter la pure beauté de l'instant , et il y parvient brillamment » - Les Cahiers du Cinéma, février 1997. « Tu es mon caviar noir de tous les jours. » UNE NUIT ORDINAIRE Scénario : Franck Demule - Adaptation et réalisation : Jean-Claude Guiguet- 6 min 30 - France (Son Digital 5.1 & DTS) Le walkman vissé sur les oreilles et dans lequel Patachou interprète J'ai rendez-vous avec vous, un jeune homme traverse Paris à vélo. Il va rejoindre son ami à l'hôpital pour passer la nuit avec lui. « Jean-Claude Guiguet livre une œuvre grave, où les sensations les plus immédiates apparaissent avec splendeur » - Les Cahiers du Cinéma, février 1997. DEDANS Scénario : Stéphane Galas - Adaptation et réalisation : Marion Vernoux - 7 min 23 - France (Son Digital 5.1 & DTS) Un homme seul parle à son caméscope et lui raconte ce qu'il aurait aimé faire s'il n'avait pas été malade. « Une interprétation remarquable ! C'est bref, simple, drôle et déchirant ! » - Bernard Genin, Télérama, 12 février 1997. DANS LA DECAPOTABLE Scénario : Jean Philippe Clarac et Olivier-Daniel Deloeuil - Adaptation et réalisation : Merzak Allouach - 5 min 26 - France (Son Digital 5.1 & DTS) Deux garçons partent en week-end. Dans la décapotable qui les emmène, l'un d'entre eux sent monter en lui une angoisse de plus en plus forte : et si son ami, lui aussi, n'avait pas pris de préservatifs ? Avec Guillaume Depardieu dans un des deux rôles principaux et Amanda Lear en guest-star. le tout sur fond de Rita Mitsouko. « Une histoire amusante et pleine de rebondissements ou l'on parle de prévention du sida sur un ton léger » - France Soir, 30 novembre 1996. « Il fait froid : tu veux pas mettre la capote ? » LES LARMES DU SIDA Texte original : anonyme - Adaptation et réalisation : Paul Vecchiali - 7 min 46 - France (Son Digital 5.1 & DTS) Le témoignage autobiographique d'un homme marié sur sa rencontre, puis sa relation amoureuse avec un autre homme, malade du sida. Une narration introspective, illustrée simplement et efficacement, sans effet inutile. « Paul Vecchiali réussit un film solaire et poétique sur le souvenir, une œuvre élégiaque et sensuelle sur la fugacité insaisissable du bonheur » - Serge Kaganski, Les Inrockuptibles, 12 février 1997. ET ALORS ? Scénario : Catherine Locandro - Adaptation et réalisation : François Dupeyron - 5 min 28 - France (Son Digital 5.1 & DTS) Lisa plaît à Marie. Marie plaît à Lisa. Tout pourrait être simple. Mais Lisa s'enferme dans une apparente indifférence. LA MOUETTE Scénario : Clarisse Battas - Adaptation et réalisation : Nils Tavernier - 5 min 04 - France (Son Digital 5.1 & DTS) Valéria est amoureuse de Laurence et n'ose lui dire. Finalement, elle y arrivera, par cassette interposée. Un film marin, plein du sel de la vie ! « Nils Tavernier met en scène avec beaucoup de tact et de retenue la déclaration amoureuse d'une jeune femme à une autre... » - Impact du médecin, février 1997. TAPIN DU SOIR Scénario : Olivier Rouvière - Adaptation et réalisation : Anne Fontaine - 5 min 14 - France (Son Digital 5.1 & DTS) Dans le bois de Boulogne, un client paye pour une fellation. Mais le jeune prostitué demande la réciproque. Bof ! ENCEINTE OU LESBIENNE ? Scénario : Pierre Guiho- Adaptation et réalisation : Françoise Decaux-Thomelet - 4 min 22 - France (Son Digital 5.1 & DTS). Le rideau se lève (littéralement) sur un coming-out : une jeune fille annonce à ses parents son homosexualité sur le ton de la comédie : « enceinte ou lesbienne ? qu'est-ce que vous préférez ? » « C'est vif, impertinent et amusant » - Impact du médecin, février 1997. « La Mère : - Antoine a appelé. Le Père : - Sophie rappellera. » UN MOMENT Scénario : Didier Seynave - Adaptation et réalisation : Pierre Salvadori - 6 min 08 - France (Son Digital 5.1 & DTS). Un jeune homme fait l'amour avec un autre sans préservatif. En voix off, on entend ses pensées. Le désir plus fort que tout, puis le doute . Une caméra objective. Objectivement et salutairement dérangeante. « Pierre Salvadori réduit son champ d'action au minimum, signant le film le plus dérangeant de la série... » - Les Cahiers du Cinéma, février 1997. BONUS L'homme qui aimait les hommes Documentaire fiction Scénario et réalisation : Pascal Dutertre - 48 min - France (Son Digital 5.1 & DTS) Conversation amicale en Bretagne entre une femme et un homme. Quatre tableaux, quatre interlocuteurs masculins, chacun présente un regard, un vécu, une sensibilité sur sa condition homosexuelle. Face à face intime et toujours sincère. Au delà de l'anecdote, ces quatre personnalités sont le reflet de notre époque. La femme questionne, curieuse, candide, piquante. « En quoi le désir d'un homme pour un autre serait différent de celui d'une femme pour un homme ? Qu'est-ce qui te plait chez les hommes ? Et le sexe ? Le corps ? Les sentiments ? » Ces hommes répondent, mais s'interrogent également, mélange de poésie et de réalité crue, de désillusion et d'envie, de dérives et d'amour. Ces tranches de vies qui tentent d'illustrer la théorie et les pratiques homosexuelles évitent de justesse la logorrhée barbante. « J'avais été un enfant vicieux mais plutôt naïf. » Pour plus d’informations :

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel 77 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte