Magazine Autres sports

Les Gagnants et Perdants de l'autonomie (à date...)

Publié le 19 mars 2012 par Sixverges
Les Gagnants et Perdants de l'autonomie (à date...)Après une semaine de signatures et de mouvements dans la NFL, Stéphane Morneau analyse un peu le portrait et nous offre des gagnants et des perdants dans toute cette belle folie de la saison pas-si-morte-que-ça de notre sport national.
Après un peu moins d’une semaine dans la saison des agents libres, beaucoup d’équipes ont fait des courses intéressantes et même si Peyton Manning n’a toujours pas de nouveau domicile, plusieurs signatures vont marquer la ligue cette année pour les bonnes et les mauvaises raisons.
On peut donc s’avancer avec un bilan un peu hâtif du nouveau panorama de la NFL et y aller, très arbitrairement, avec les tops et les flops de cette période de signature.
Trois équipes gagnantes :
1) Les Seahawks de Seattle
La nouvelle est toute fraîche, mais les Seahawks abandonnent le projet Charlie Whitehurst (qui retourne à San Diego) et offre un contrat de trois ans à Matt Flynn, le second prodige derrière Aaron Rodgers à Green Bay. En plus, les Seahawks ont sécurisé Marshawn Lynch à long terme après sa saison monstre et ils ont aussi conservé les services de Red Bryant après sa bonne saison. On ne déteste pas non plus la signature du DT Jason Jones pour gonfler la ligne défensive et offrir un peu plus de flexibilité à Pete Carroll pour l’an prochain. Les Seahawks ont connu une solide deuxième moitié de saison en 2011 et le pari avec Matt Flynn n’est pas désastreux vu la teneur du contrat. Dans les circonstances, Seattle a protégé le noyau de son équipe et a peut-être trouvé la solution à long terme pour alimenter Sydney Rice qui a été décevant à sa première saison avec les Seahawks. Des signatures discrètes, mais efficaces pour les Seahawks qui sécurisent deux positions clés pour au moins trois ans. Ça sent les séries pour l’an prochain.

2) Les Buccaneers de Tampa Bay

Depuis deux ou trois ans, les Bucs agissaient comme des fantômes tranquilles dans leur coin durant la période des agents libres. Quelques signatures pour combler des besoins, mais rien de majeur. Cette saison, avec de l’argent à dépenser et une saison de misère à oublier, les Bucs ont fait sauter la banque pour plusieurs joueurs et espèrent obtenir des résultats rapidement avec une stratégie qu’on ne leur connaissait pas. Les Bucs ont signé Vincent Jackson pour offrir un vrai receveur numéro à Josh Freeman, puis Carl Nicks pour gonfler la ligne offensive et offrir une protection d’élite au jeune quart et ils ont aussi ajouté du tonus à la tertiaire en signant Eric Wright qui secondera l’instable Aqib Talib au poste de CB. Dan Orlovsky viendra aussi seconder Freeman au poste de quart et lui apporter un peu de support et d’expérience à l’extérieur du terrain. Orlovsky est nettement supérieur à Josh Johnson qui n’a jamais vraiment relevé son jeu au niveau de la NFL. En signant trois des meilleurs agents sur le marché, on peut dire que les emplettes ont été généreuses pour les boucaniers de la Floride.
3) Les Redskins de Washington
C’est rare (très rare) que l’on ose dire ça, mais l’état-major des Redskins vient d’aligner l’équipe dans la bonne direction avec une série de bons mouvements de personnel. Tout a déboulé suite à la transaction qui permettra aux Redskins de repêcher Robert Griffin III lors du prochain repêchage. Ce n’est pas une signature, mais ils ont fait la transaction assez tôt dans la saison morte pour ensuite enligner leur signature avec cette nouvelle direction. Donc, Rex Grossman retournera sur le banc pour feuilleter le playbook et RGIII prendra les commandes d’une offensive revampée pour l’occasion. Pierre Garçon et Josh Morgan débarquent dans la capitale américaine pour combler un besoin urgent au niveau des receveurs et ils offrent aussi une chance au Safety Brandon Meriweather qui sort d’une saison mouvementée avec les Patriots et les Bears. Ils conservent aussi les services d’Adam Carriker, ce qui est une bonne nouvelle pour la défensive de Mike Shanahan. Cedric Griffin, dans un nouveau décor, pour devenir un 3e CB intéressant, mais on n’ose pas trop se prononcer encore vu son jeu très instable au Minnesota. L’heureux mélange d’une transaction et de plusieurs signatures pourra relancer la franchise même si la NFL pénalisera l’équipe pour sa gestion nébuleuse des contrats durant la saison 2011 qui n’était pas sous l’emprise d’un plafond salarial.
Mentions spéciales : Les Patriots ont misé juste en signant Brandon Lloyd et couvre leur plus grosse lacune en offensive. Les Steelers ont fait un pari risqué en ne plaçant pas le Franchise Tag sur Mike Wallace et ça semble porter fruit, car ils vont pouvoir le conserver à rabais une saison de plus. Les Rams, avec Cortland Finnegan, Scott Wells et la collection de choix des Redskins ont aussi connu une très bonne semaine.
Trois équipes perdantes :
1) Les Dolphins de Miami
Rien ne va plus pour les Dolphins qui semblent avoir la peste aux yeux des joueurs et des autres équipes de la NFL. Ils ont complètement été écartés du derby Manning, ils ont perdu Brandon Marshall, n’ont plus l’option de signé Matt Flynn pour l’an prochain et se retrouve avec encore plus de besoins et de questions qu’avant la période des agents libres. C’est la débandade. Après avoir échoué dans la signature de Jim Harbaugh et Jeff Fisher, les Dolphins se retrouvent encore les mains vides et ils devront vraiment trouver une perle rare durant le repêchage, car personne ne semble vouloir venir à Miami pour relancer sa carrière.
2) Les Saints de la Nouvelle-Orléans
Si on exclut le scandale des ‘bounty hunters’ de l’ancien coordonnateur Gregg Williams, l’organisation des Saints a quand même offert une performance plutôt décevante pour les partisans. Drew Brees n’a pas encore de contrat à long terme et l’équipe a due gaspiller son Franchise Tag sur lui, laissant Carl Nicks quitter le nid et briser le meilleur duo de gardes de la NFL au niveau de la ligne offensive. Ils ont signé Ben Grubbs pour remplacer, mais n’empêche. La perte de Robert Meachem pourra aussi être coûteuse et ils ont surpayé pour conserver Marques Colston qui est de moins en moins en santé.
3) Les Raiders d’Oakland
Les Raiders, en fait, étaient tellement dans le trou qu’ils ont dû laisser aller des joueurs simplement pour glisser sous le plafond. Donc, Kevin Boss, Kamerion Wimbley, Stanford Routt n’y sont plus. Jason Campbell et Chaz Schilens ont signé ailleurs et on imagine que la suite viendra sous peu. Les Raiders ont risqué beaucoup pour aller chercher Carson Palmer et les années de mauvaises gestions les rattrapent solidement cette saison. C’est difficile d’être aussi peu productif durant une période de magasinage pour combler des besoins.
Mentions spéciales : Les Jets qui offrent une prolongation à Mark Sanchez et qui laisse aller Brodney Pool, on ne la comprend pas. Les Cards qui doivent se résoudre à payer un bonus à Kevin Kolb, ça me trouble. Et les Vikings qui surpayent pour John Carlson, disons qu’on est sceptique.
Et on termine en offrant une mention ‘en attente d’évaluation’ pour la signature de Mario Williams à Buffalo. On adore le joueur, vraiment, c’est tout un coup pour les Bills. Mais c’est un contrat mirobolant qui pourrait nuire à l’équipe dans deux ou trois ans tout comme Super Mario pourrait les transporter vers les séries. On aime la mentalité de signer un joueur d’impact, mais la facture demeure salée. Donc, on attend avant de se prononcer.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines