Magazine F1/moto

Le ressenti de l’équipe HRT avant Sepang

Publié le 21 mars 2012 par Khymo1 @actumoteurs
Le ressenti de l’équipe HRT avant Sepang

© HRT

Il y a eut dans le passé Ensign/Ford, FortiCorse/Ford, Eurobrun, Life, Osella, Minardi.. Aujourd’hui, elle s’appelle HRT. Une équipe disposant de très (trop?) faibles moyens, mais travailleuse, opiniâtre, courageuse, et qui garde la tête haute, même en naviguant derrière. A Melbourne, les Espagnols ne sont pas rentrés sous le coup de la règle des 107% et ont participé au GP en tant que spectateurs de luxe. Qu’à celà ne tienne, chez Hispania on a retroussé ses manches. En vue de la Malaysie. Objectif premier: Au moins se « pré-qualifier » de manière à pouvoir être en course, ce qui apporte des données, et permettre de progresser, comme nous le confirme l’équipe:

Pedro de la Rosa:  »Nos deux gros objectifs pour la Malaysie sont d’avoir le DRS, et régler une fois pour toutes nos problèmes de direction avant Vendredi. En Australie, on a simplement été capable de compléter 7 tours complets. Moi, j’ai besoin de temps de piste, pour mieux connaitre la monoplace et instaurer des sets-ups avec les ingénieurs. Si nous pouvons au moins faire cela, on aura, dans la mesure de nos moyens, une belle course pour l’écurie. Sepang est probablement la piste la plus dure pour le pilote et sa monture. Le circuit offre un tracé complexe, et la température y est élevée. L’atmosphère est très humide, c’est difficile. Le refroidissement moteur sera primordial, c’est comme l’hydratation pour le pilote ».

Narain Karthikeyan:  »Il ne s’agissait clairement pas d’un facile premier week-end pour nous, à Melbourne. Mais l’équipe à travaillé nuit et jour depuis, et nous espérons pouvoir enfin accumuler des miles avec cette nouvelle voiture, et gérer ainsi beaucoup mieux pour avoir de bonnes conditions en qualifs. Les ngénieurs et les mécaniciens ont oeuvré pour résoudre les problèmes auxquels ont a été confrontés la semaine dernière. Alors… Je suis plutôt confiant et pense que les choses iront mieux en Malaysie. J’aime ce grand prix, et mon objectif numéro un sera de me qualifier dans les 107%, et de finir cette course, car je n’ai pas vu le drapeau à damiers la saison passée. »

Luis Perez-Sala, HRT team principal: « Cet hiver a été une période de travail intense, où nous avons finalisé beaucoup de choses dans un laps de temps très court. Mais c’est de la Formule 1. Ce qui compte, au final, c’est les résultats, alors.. Même pour nous l’australie était importante et de pouvoir rouler dès le premier jour. D’être parti aussi loin et échouer de si peu à se préqualifier n’a vraiment plu à personne. C’est sur, la F112 est une jeune voiture, elle a quand même du potentiel. L’équipe est nouvelle, et peu âgée, elle est prometteuse. Les deux ont besoin de temps, et d’adaptation. Bien évidemment, on sait que c’est parti, et qu’il n’y a plus de temps à perdre. C’est pourquoi, on bosse nuit et jour, au maximum, comparé à ce qu’il y a été effectué avant, et dès la Malaysie, on va progresser, et le prouver. »


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Khymo1 13219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines