Magazine Rugby

Quoi de neuf depuis un mois en Super Rugby?

Publié le 21 mars 2012 par Sudrugby

Quatre semaines déjà que le Super Rugby à démarré et malheureusement, suite à un calendrier très chargé de mon côté, pas d’article concernant l’édition 2012. Pour me rattraper, l’article qui suit sera un compte rendu exhaustif de ce qu’il ne fallait pas manquer, les surprises, les révélations ou les déceptions.

Tout d’abord sont à votre disposition sur ce site, le classement et les résultats complets et par équipe de tournoi 2012, les statistiques par joueurs (essais, points etc..) ainsi que les effectifs mis à jour des franchises engagées.

Johan Goosen Cheetahs Free State Grey Springboks

Johan Goosen, LA révélation de ce début de Super Rugby 2012 - Crédits Gallo Images

Ils sont bien présents

Jamie Joseph Highlanders Otago Southland Dunedin

Jamie Jospeh, l'homme qui a relancé les Highlanders

Même si l’article présentant les Highlanders manque encore, il est prévisible que la franchise basée à Dunedin soit au rendez vous. Après un beau redressement démarré la saison passée, les hommes de Jamie Joseph se sont renforcés à l’intersaison et ont réalisé de grosses performances comme en attestent leurs succès contre les Crusaders, les Chiefs ou les Waratahs. Pour le moment épargnés par les blessures (seul Jarrad Hoeata est absent), ils devraient selon toute logique continuer sur leur lancée en affrontant les Brumbies, les Rebels puis en recevant les Stormers avant de bénéficier d’un bye. Les bons résultats des Highlanders sont une bouffée d’oxygène dans le sud de l’île du sud, la province d’Otago Rugby étant en banqueroute. Les Stormers semblent être actuellement la franchise Sud Africaine la plus solide pour espérer ramener le trophée au pays des Springboks. Malgré quelques départs importants, Allister Coetzee a su miser sur des jeunes joueurs qui ont pour le moment répondu présents. Mais les joueurs basés à Cape Town vont, après des matchs au pays contre les Lions et les Bulls, entamer un déplacement périlleux en Océanie où ils affronteront successivement les Highlanders, les Crusaders et les Reds. Après cette difficile tournée, nous en saurons plus sur le statut de vainqueur potentiel des Stormers. Enfin les Reds tenants du titre sont toujours au rendez vous bien qu’ayant enregistré une défaite contre les Sharks. Alors que l’infirmerie commence à se remplir, les hommes d’Ewen McKenzie sont toujours très solides et semblent s’être améliorés en mêlée. Espérons désormais qu’ils seront épargnés par les blessures et les suspensions sévères de la SANZAR. Après une rencontre difficile à Pretoria contre les Bulls, les joueurs du Queensland rentreront en Australie pour jouer la Force et les Brumbies avant d’être au repos. Quade Cooper devrait faire son retour courant avril.


Les surprises

Beauden Barrett Wellington Hurricanes All Blacks

Beauden Barrett, grand espoir national en 10

Si vous avez lu mes présentations des franchises engagés en Super Rugby cette saison, vous avez certainement noté que je n’avais pas été très tendre avec les Chiefs et les Hurricanes. A ma grande surprise, ces deux franchises enchainent les bons résultats depuis le début du tournoi. Après s’être inclinés en ouverture contre les redoutables Highlanders, les hommes de Dave Rennie ont battu successivement les Blues, les Crusaders et les Brumbies. Malgré la jeunesse et le manque d’expérience de l’effectif, les Chiefs et leur chef d’orchestre Aaron Cruden étonnent. En bye le week end prochain, les coéquipiers de Liam Messam entameront ensuite une tournée en Australie puis en Afrique du Sud en espérant conserver leur niveau. Mais le plus surprenant vient de Wellington où les Hurricanes, bien que défaits deux fois, affichent un niveau de forme inespéré. Après avoir débuté en Afrique du Sud par une courte défaite contre les Stormers, les Canes se sont imposés toujours à l’extérieur face aux Lions et à la Western Force. De retour à domicile, ils n’ont perdu que de deux points devant les Highlanders. Même s’ils ne sont pas en mesure de remporter le Super Rugby, les hommes de Dave Hewett peuvent jouer les trublions et ne joueront pas la dernière place comme je le pensais. Sa stratégie de faire confiance aux jeunes comme Beauden Barrett ou TJ Perenara s’avère en tout cas payant… France tu m’entends?

Les déceptions

Michael Foley Waratahs NSW Sydney

Michael Foley était il le bon choix à la tête des Waratahs?

Beaucoup voyaient les Blues dominer ce tournoi 2012 et je les avais prévenus que ça ne serait pas le cas. Pour l’instant leurs derniers matchs me donnent raison. Défaits d’entrée face à des Crusaders plutôt moyens, ils n’ont remporté qu’une rencontre contre des Bulls privés de nombreux titulaires à Pretoria. Même si quelques jeunes joueurs sont très intéressants, l’ensemble me semble trop fébrile pour envisager une victoire finale, surtout que les graves blessures s’accumulent à Auckland. Du côté de Christchurch le départ a également été poussif avec deux défaites en trois rencontres. Ce qui apparaissait comme un petit exploit contre les Blues n’a pas été confirmé après les revers face aux Chiefs puis aux Highlanders. Le premier match à domicile de ce week end face aux Cheetahs devrait cependant permettre de les relancer, surtout que Dan Carter et Richie McCaw ne sont pas encore revenus. Enfin en Australie, les Waratahs semblent partis pour une saison galère après leurs trois défaites en quatre matchs. Après une défaite indigne dans les arrêts de jeu contre les Reds au Stade Olympique de Sydney, ils se sont repris à Melbourne face aux Rebels avant de s’incliner contre les Highlanders et surtout la Western Force à domicile. Certes l’effectif compte de nombreux blessés, mais le jeu soporifique mis en place par Michael Foley ne permet pas d’espérer des miracles.

Les joueurs

Gareth Anscombe Auckland Blues All Blacks

Gareth Anscombe, seulement deux apparitions mais à suivre

De nombreux jeunes ouvreurs sont au rendez vous en ce début de Super Rugby 2012. Le Sud Africain Johan Goosen est actuellement en tête du classement des points inscrits et étonne par sa maitrise à seulement 19 ans. Rappelez-vous de sa pénalité de 67 m inscrite lorsqu’il n’était que lycéen au Grey College en 2010. Il a réussi à reléguer Sias Ebersohn, autre grand espoir national sur le banc. Son avenir avec les Boks est tout tracé. J’avais parlé de Beauden Barrett et Gareth Anscombe comme les deux grands espoirs Néo Zélandais qui pourrait prendre la succession de Dan Carter et pour l’instant ils sont au rendez vous. Barrett est même l’une des raisons principales à la bonne santé des Hurricanes. Titularisé à la place de Michael Hobbs absent (son père Jock Hobbs étant décédé la semaine dernière), Anscombe a été brillant contre les Bulls. Il devrait rester titulaire avec Auckland pour le moment. Chez les Crusaders, Tyler Bleyendaal a plutôt bien fait son boulot en remplacement de Carter, mais reste un niveau en dessous de ses deux compatriotes. Plus expérimentés, Michael Harris des Reds a excellemment remplacé Quade Cooper avant de se blesser contre les Sharks. Plus connu depuis sa convocation au cours du dernier Mondial, Aaron Cruden s’est parfaitement intégré au dispositif des Chiefs et brille avec sa nouvelle équipe. Ses performances sont à suivre et il prend de l’avance sur Colin Slade pour le poste de second ouvreur avec les All Blacks.

Eben Etzebeth Stormers Western Province Springboks

Eben Etzebeth, un deuxième ligne costaud

D’autres jeunes joueurs ont impressionné au cours des quatre premières journées. Jeffrey Toomaga-Allen et Ben Tameifuna, deux jeunes piliers évoluant respectivement aux Hurricanes et aux Chiefs réalisent de bonnes performances et devraient rester titulaires. En l’absence sur blessure de Rynhardt Elstadt, Eben Etzebeth, deuxième ligne au profil proche de Bakkies Botha crève l’écran. Sa puissance et son agressivité sont essentielles au bon niveau des avants des Stormers. Passé par l’équipe espoir du Racing Metro 92 où évolue toujours son frère Bernard, Willie Le Roux a déjà inscrit 3 essais avec les Cheetahs en position d’ailier, lui qui est plutôt ouvreur ou arrière. Enfin le demi de mêlée TJ Perenara pourrait rester titulaire avec les Hurricanes lui qui n’était que le 3e choix en début de tournoi.

Du côté des joueurs plus expérimentés, le pilier Tongien des Chiefs Sona Taumalolo en est à son troisième essai! Il est annoncé à Perpignan la saison prochaine. Joe Pietersen qui a quitté Bayonne au cours du Top 14 apporte ses qualités de buteur et plus globalement son jeu au pied aux Stormers. Il soulagera efficacement Peter Grant dans ce domaine! Enfin bien que toujours peu expansif offensivement, Morné Steyn reste un des meilleurs artilleurs de cette planète ovale.

L’infirmerie et les sanctions

Digby Ioane Queensland Reds Sunnybank Wallabies

La SANZAR a eu la main lourde avec Digby Ioane

Comme trop souvent, de nombreux blessés ont rejoint l’infirmerie du Super Rugby cette saison. Les cadences des tournées, la fatigue des voyages et le rythme des rencontres ont provoqué une grosse hécatombe cette année encore. En plus des Richie McCaw, Dan Carter, Quade Cooper voire Jarrad Hoeata blessés avant le début du tournoi, d’autres joueurs ont eu la malchance d’être touchés et pourraient manquer une grosse partie de la compétition. Du côté des Waratahs les ailiers Lachlan Turner et Drew Mitchell sont out normalement jusqu’en juillet obligeant le talentueux Adam Ashley-Cooper à se cantonner à l’aile. Les Blues seront eux privés de Jerome Kaino pour six mois et d’Isaia Toeava jusqu’à la fin de saison voire plus. Ses blessures récurrentes aux hanches peinent à se consolider et une fin de carrière est envisageable. Le pilier des Sharks Tendai “Beast” Mtwarira n’a participé à aucune rencontre et a du consulter des spécialistes des problèmes cardiaques à Cape Town. Même si ses soucis ne semblent pas graves, son retour n’est pas prévu avant juin. Enfin les Reds, déjà privés de Cooper, ont perdu contre les Sharks leurs deux ouvreurs restant dans l’effectif, Mike Harris et Ben Lucas. Des blessures peu graves qui handicapent tout de même fortement l’équipe du Queensland. La palme de malchance revient tout de même aux Lions de John Mitchell qui a déclaré subir la pire crise de sa carrière d’entraîneur. Toutes les lignes de l’équipe de Johannesburg sont sinistrées obligeant le coach Néo Zélandais à piocher des joueurs en Vodacom Cup et même en Varsity Cup, le championnat universitaire (de haut niveau tout de même) Sud Africain. Enfin la SANZAR a eu la main lourde contre deux joueurs, Digby Ioane des Reds prend cinq semaines pour placage apparemment cathédrale et Luke Braid des Blues trois semaines.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sudrugby 8173 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines