Magazine F1/moto

Tout ce qu’il faut savoir sur le GP de Malaisie

Publié le 21 mars 2012 par Khymo1 @actumoteurs
Tout ce qu’il faut savoir sur le GP de Malaisie

© Getty Images / Red Bull

Le Grand Prix de Sepang en Malaisie dans la région de Kuala Lumpur est une course assez particulière. Pour de nombreuses raisons les pilotes aiment ce circuit mais doivent surtout entamer une préparation particulière longtemps à l’avance.

Le Grand Prix de Malaisie existe depuis 1999. Il fut couru en fin de saison jusqu’en 2001 où les organisateurs l’ont déplacé pour des soucis logistiques principalement. Le circuit est long de 5.540 km et la course verra les voitures passer 56 fois sur la ligne de départ/arrivée pour compléter ainsi un total de 310.410 km. Le record de temps absolu a été établi par Michael Schumacher en 2004 en 1:33.074 et le record du tour en course est de 1:34.223, signé par Juan Pablo Montoya la même année.

Le tracé requiert beaucoup d’appui, étant donné les grandes courbes rapides qui le composent. Deux longues lignes droites se succèdent, l’une étant celle de départ/arrivée et l’autre précédant le dernier virage. Les pilotes apprécient le tracé pour sa rapidité et les enchaînements de virages rapides qui composent la plupart des secteurs.

Un fait très marquant lors de cette course est la chaleur. Les températures avoisinant les 50 degrés sur le bitume et 35 degrés dans l’air. Les pilotes subissent par conséquent un entraînement particulier qui commence un mois à l’avance. Edoardo Bendinelli, un des préparateurs physique de Fernando Alonso, déclare : « Il n’existe pas de formule magique qui permette à quelqu’un d’arriver à Sepang sans souffrir de la chaleur. La préparation doit débuter au moins un mois à l’avance, par des exercices d’aérobie dans des conditions climatiques aussi similaires que possible à celles de la Malaisie et à la même période du jour qu’aura lieu la course, pour que le corps puisse s’adapter à ce type d’effort. »  A noter que la météo est régulièrement pimentée par l’arrivée de la pluie, qui est attendue pour ce week-end.

Sur 13 éditions courues sur ce circuit, 8 pilotes différents sont montés sur la plus haute marche du podium. Le détenteur du plus de coupes en or de Sepang est le vétéran Michael Schumacher, ayant remporté 3 fois cette course éprouvante.

Après une édition 2011 remportée par Sebastian Vettel mais dont le début vit l’apparition de Nick Heidfeld en deuxième position, ayant gagné 4 places en à peine 300m., aura-t-on droit à une course agrémentée de dépassements ? Pour cela, une zone de DRS a été définie par la FIA située sur la quasi-totalité de la ligne droite des stands.

Sur un circuit dont le revêtement abrasif use très rapidement les gommes, le manufacturier unique Pirelli apportera les pneus médiums et durs, reconnaissables par leurs écritures respectivement blanches et argent.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Khymo1 13219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines