Magazine Asie

Sumo et rikishi !

Publié le 24 mars 2012 par Umjpj Et Umjpop
Sumo et rikishi !
Aujourd’hui, UMJPJ s’essaye au Sumo !
Je suis récemment allé voir le tournoi annuel de Sumo qui a lieu pendant une petite quinzaine, chaque année au mois de mars à Osaka. C’était impressionnant et quelque chose qu’il est conseillé de voir quand on vient au Japon.
Je ne vais point faire ici une présentation complète du Sumo, chose qui demeure impossible en un seul billet. Pour cela, je vous invite plutôt à lire l’excellent article qui se consacre au Sumo sur Wikipédia ou à vous rendre sur le site français du Sumo (http://www.sumofr.net/).
Pour ce billet se consacrant au Sumo, voici plutôt une petite série de questions et réponses :
1) Quand et où ont lieu les tournois de sumo au Japon ?
Il y a six grands tournois annuels : trois à Tokyo (en janvier, mai et septembre), un à Osaka (en mars), un à Nagoya (en juillet) et un à Fukuoka (en novembre).
2) Combien coûte un billet ?
Il y a un service de réservation sur internet (en anglais uniquement) : http://sumo.pia.jp/en/
Il existe plusieurs tarifs suivant les zones. Pour être près des combats, il faudra compter plus de 10.000 yens. Les places assises les moins chères sont quant à elles aux environs de 3000 yens. Les places restées libres sont en vente à 2000 yens (en vente uniquement le jour même). Je vous conseille néanmoins d’acheter vos places à l’avance. Pour ma part, les places à 3000 yens sont tout à fait suffisantes. Les salles ne sont pas très grandes et ces places assises aux prix raisonnables offrent une très belle vue !
2) Quelles sont les origines du Sumo ?
Il y a bien sûr la légende… Le Kojiki, le premier recueil sur l’histoire du Japon écrit en 712, lui attribue une origine divine : aux origines du Japon, deux dieux auraient lutté dans un combat de sumo pour s’octroyer la possession de l’archipel !
Puis, il y a l’histoire… Le Sumo serait apparu il y a 1500 ans et aurait servi au départ à la célébration de rituels shintoïstes.
(Allez voir Wikipédia, pour plus de détails).
3) Comment s’appelle cette fameuse zone de combat en forme de cercle ?
Il s’agit du « dohyō ». Le « dohyō » mesure 4,55 mètres de diamètre. Quand on voit un dohyō pour la première fois, on est surpris par sa petitesse. Cette étroite zone de combat ne laisse pas d’autres choix que de s’affronter. Il est impossible d’éviter le contact et donc le combat.
4) Y a-t-il des catégories de poids (gabarits) ?
Non, et c’est là l’une des premières choses qui font du Sumo un sport de lutte tout à fait original ! Tous les lutteurs s’affrontent sans distinction de poids. L’étroitesse de la zone de combat (dohyō) sert justement à permettre cela !
5) Pourquoi les « rikishi » (lutteurs de Sumo) lèvent-ils les bras avant un combat ?


Sumo et rikishi !

On voit toujours les lutteurs de Sumo (rikishi) prendre cette posture caractéristique avant un combat. Ils sont accroupis, jambes écartées et lèvent les bras. C’est une gestuelle qui remonte aux origines du Sumo. Il s’agit simplement de montrer que le combat aura lieu à mains nus. Chaque « rikishi » certifie qu’il n’est en possession d’aucune arme.
6) Pourquoi les « rikishi » lèvent-ils toujours les jambes avant un combat ?


Sumo et rikishi !

Il s’agit là aussi d’une gestuelle ancestrale qui prend appui sur d’anciennes superstitions. Chaque « rikishi » levait bien haut la jambe pour pouvoir écraser de tout son poids le mal qui pouvait se cacher dans la terre. La gestuelle est toujours pratiquée et fait partie des plus célèbres postures du Sumo.
7) Comment débute un combat de Sumo ?


Sumo et rikishi !

Voici, une question tout à fait intéressante. Vous allez voir que c’est là aussi quelque chose de tout à fait original ! À la différence des autres sports de combats (lutte, boxe, catch, etc.) ce n’est pas l’arbitre qui signale le début du combat. Non ! Ce sont les « rikishi » eux-mêmes qui décident du début de l’affrontement. Comment cela se passe-t-il ? Eh bien, pour que le combat puisse commencer, les yeux des « rikishi » doivent se croiser et ils doivent nécessairement poser leurs points sur le sol. C’est donc pourquoi, on voit souvent les « rikishi » se mettre plusieurs fois en position de combat puis se relever avant de véritablement commencer à se battre. Ils se jaugent plusieurs fois avant d’accepter mutuellement le combat.
Mata né !
Eric Roche d’UMJPJ
Vocabulaire ↓
Sumo :
écriture japonaise : 相撲(すもう)
Rikishi :
écriture japonaise : 力士(りきし)
Partenaires :1) ビビとボボのフランス語 :→ http://bibibobo.net=オンライン初心者向きの無料教科書!2) フランス語スカイプレッスン:→ http://frenchskypelesson.weebly.com/スカイプからフランス語オンラインレッスンをしています。スカイプを使って、日本全国どこからでも自宅のパソコンでフランス語レッスンが出来ます。
UMJPJ x UMJPOP = Plus de motivation pour apprendre le Japonais !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Umjpj Et Umjpop 229 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte