Magazine

Le taux d'appel et le rachat de crédits

Publié le 26 février 2008 par Creditgirl
Le taux d'appel et le rachat de crédits

Un certain nombre d'établissements de crédit et donc un beaucoup plus grand nombre d'intermédiaires en opérations de banque travaillant avec eux utilisent à des fins commerciales un taux d'appel pour leurs prêts et leurs rachats de crédits à taux révisables, capés ou non.

Il s'agit d'un taux très bas qui sera réajusté en fonction de la variation de l'indice retenu ( généralement l'Euribor 1 ou 3 mois ) à une échéance fixé allant le plus souvent de six mois à un an, voire plus. On parle de « taux garanti » durant cette période.

Exemple avec un taux d'appel nominal de 4,35% garanti 12 mois. Le taux réellement pratiqué pendant toute la durée du contrat est composé de deux éléments qui s'ajoutent :

-   une marge fixe de 1,30%

-   l'Euribor 1 mois

Fin février 2008, l'Euribor est de 4,19%. Le taux nominal que l'on obtient par rapport aux conditions définies au contrat serait donc de : 1,30% + 4,35%= 5,65%.

Toutefois, à titre commercial, le taux d'appel de 4,35% sera appliqué durant les douze premiers mois du prêt. A supposer que l'Euribor n'évolue pas, dans un an, par rapport au taux d'appel, la différence de taux sera de + 1,30% soit une augmentation de la mensualité de 7,58 € pour 10.000,00€ empruntés sur 20 ans qui passe ainsi de 58,62€ à 66,20€ ( à titre d'exemple ).

En l'occurrence, il faut considérer que le taux nominal véritable de départ est de 5,65% et qu'un geste commercial le ramène à l'équivalent d'un taux fixe de 4,35% la première année.

Pour apprécier et comparer des taux révisables entre eux, il ne faut donc pas tenir compte du taux d'appel nominal mais de la marge pratiquée par l'établissement de crédit et de l'indice retenu. Plus la marge sera faible, plus le taux sera performant. Lorsque l'indice retenu est, comme cela est le cas dans la grande majorité des prêts, l'Euribor moyen mensuel, moins sa maturité est grande moins il est élevé ( un Euribor un mois est moins élevé qu'un Euribor 3 mois ).

Pour plus de clarté, il est rappelé que le « taux nominal «  encore appelé « taux de base » est le taux « brut » servant au calcul des intérêts dus sur un prêt sans tenir compte des frais liés au prêt ( frais de dossier et d'intermédiation, coût du cautionnement, par exemple ) ni de l'assurance emprunteur. Le TEG est composé de ce taux de base auquel est ajoutée l'incidence des frais liés au prêt et à l'assurance emprunteur lorsque celle-ci est exigée par le prêteur. Ainsi, pour obtenir la mensualité d'un rachat de crédits que paiera effectivement l'emprunteur, il faut soit utiliser le TEG par rapport au montant emprunté hors frais, soit le taux nominal par rapport au montant total et y ajoutant l'assurance si elle est obligatoire.

Dans un prochain article, la question des avantages et inconvénients des taux révisables.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :