Magazine Politique

La leçon d'économie du professeur Hollande

Publié le 27 mars 2012 par Despasperdus

Le conseil supérieur de l'internet civilisé ordonne au webmaster de publier le texte, ci-dessous, conformément aux dispositions du décret relatif à la liberté d'expression et d'information dans l'internet civilisé :

Françaises, Français,

Après des mois de recherche, j'ai le plaisir de vous faire partager une vieille leçon d'économie, mais toujours actuelle, du candidat socialiste.

Nous sommes le 6 mai 1992. C'est l'époque de tous les dangers. Le Sommet de la Terre va s'ouvrir tandis que les émeutes de Los Angeles tournent en boucle dans les postes de TV sur « Dur dur d'être un bébé de Jordy». Et, les plus anciens se souviennent encore avec effroi combien l'Union européenne et la France étaient plongées, voire noyées dans la crise économique et sociale.

Dans cette nuit noire de l'Humanité comme le rapporta plus tard le philosophe Bernard Attali Minc, un homme s'est courageusement levé pour montrer le chemin de la sortie de crise en prononçant des paroles de vérité dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale !

Je vous les livre afin que vous puissiez juger par vous-même combien François Hollande a toujours été, en quelque sorte, visionnaire...

« L'abandon du contrôle des changes, l'ouverture et la libéralisation des marchés, l'internationalisation de l'économie, qu'ici la plupart des parlementaires ont acceptée, voire réclamée, rendent l'autonomie de nos décisions plus que relative. »

« On peut feindre de croire que la France est aujourd'hui seule au monde, qu'elle peut imposer sans risque n'importe quel système fiscal, n'importe quel déficit budgétaire, n'importe quelle gestion monétaire et l'on peut alors s'effaroucher de l'union économique et monétaire, qui briserait cette liberté-là .»

« C'est au mieux une naïveté, au pire une hypocrisie de la part de ceux qui ont tant milité pour l'intégration de la France dans le marché international des capitaux. Car ce qui est en cause, ce n'est pas le marché unique, pas plus que l'union économique et monétaire . C'est, plus fondamentalement, l'acceptation par la France des règles de la mondialisation. »

« C'est parce que nous avons accepté la mondialisation que nous sommes aujourd'hui soumis à des contraintes monétaires, budgétaires, financières. »

« Dés lors, le seul débat qui compte - et il a été posé tout à l'heure par le groupe communiste - c'est de savoir si nous acceptons les règles du capitalisme international ou si nous ne les acceptons pas. Si nous entrons dans le jeu de la mondialisation, alors les contraintes financières, monétaires et, subsidiairement, européennes s'imposent. »

« Certes, les plus prudents des opposants à l'union économique et monétaire vaudraient arrêter la construction monétaire là où elle est arrivée aujourd'hui. Cette apologie du statu quo serait pour notre pays la pire des hypothèses, le pire des cas de figure. »

Intéressant, non ?

fh2012.jpg

Voyez-vous, sur certaines questions - comme l'union européenne et le néolibéralisme c'est-à-dire la mondialisation et son cortège de réformes de régression sociale, forcément inéluctables - François Hollande a une certaine constance idéologique qui fait douter des vagues promesses qui figurent dans son "programme".

affiche_134_DEPUTE.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Hollande, vraiment ? Ridicule !

    Hollande, vraiment Ridicule

    Nous voulons plus de gauche, et davantage de fermeté envers l’oligarchie et qui céti qu’ils veulent nous coller ? Hollande ! Ridicule ! Lire la suite

    Par  Gédécé
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Hollande Oh désespoir...

    Hollande désespoir...

    * Pour conclure cette primaire, François Hollande a trouvé Martine Aubry très piquante ! Pas les derniers jours de campagne... Mais quand elle lui a fait la bis... Lire la suite

    Par  Douillon
    CARICATURES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Hollande Oh désespoir (3)

    Hollande désespoir

    La France gagne en rugby parce qu’on a la chance que l’arbitre sorte un Gallois, la France gagne au foot parce qu’on a la chance que l’arbitre siffle un... Lire la suite

    Par  Douillon
    CARICATURES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Objectif hollande !

    Objectif hollande

    On y est finalement ! Les Socialistes ont choisi dimanche François HOLLANDE pour défendre leurs couleurs dans 6 mois, lors des élections présidentielles. Lire la suite

    Par  Neoafricain
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Hollande : le risque Obama

    François Hollande n'est pas mou, il est, comme le dit ce soir Le Monde, adepte du compromis, ce qui est tout autre chose et l'oppose, pour le meilleur à... Lire la suite

    Par  Bernard Girard
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Hollande : exercices d'autorité

    François Hollande a donc choisi de faire preuve d'autorité, de faire mentir tous ceux qui l'accusent de mollesse. Premières victimes : les écologistes. Lire la suite

    Par  Bernard Girard
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Hollande scie sa branche

    De l’autre côté de la gauche, là où règne le PS c’est la pagnolade permanente. Avec de tels stratèges à la manœuvre, comme on l’a vu dans le cas de l’accord... Lire la suite

    Par  Gédécé
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Despasperdus 4905 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines