Magazine Blog

4 astuces ingénieuses pour réduire les demandes de remboursement

Publié le 27 mars 2012 par Virtuosemarket @virtuosemarket

et le vendre 100 ou 200 euros dès lundi !
Cliquez ICI pour voir...

Quoi que vous vendiez, vous serez tôt ou tard confronté à des demandes de remboursement.

Certaines sont légitimes. Le client n’est tout simplement pas satisfait de son achat. Et vous le remboursez. Normal.

Je ne sais plus quel copywriter disait qu’un bon taux de remboursement est de 2 p. cent. Au delà, il faut revoir à la baisse la page de vente, car elle promet trop. En deçà, on peut certainement gonfler un peu la promesse, et vendre plus.

Toutefois, on tombe parfois sur des profiteurs. Des clients qui achètent votre produit en ayant déjà décidé qu’ils se feront remboursés après l’avoir téléchargé.

Voici 4 astuces pour réduire les demandes de remboursement de ce type de client…

réduire les demandes de remboursement, demandes de remboursement, réduire demande remboursement, diminuer demande remboursement

Remboursé !

1. Livrez en plusieurs fois

Ne livrez pas tout d’un coup. Découpez votre produit et livrez-le en plusieurs parties.

C’est ce que je fais sur la plupart des packs produits que je vends. Je livre le PDF. Puis un chapitre audio par jour. Et enfin les cadeaux.

Quel intérêt ? C’est simple. Le client repoussera sa demande de remboursement à plus tard. Le temps d’avoir reçu l’intégralité de sa commande.

Et dans bien des cas, il oubliera. Parce que repousser à « plus tard » signifie souvent repousser à « jamais ».

2. Ajoutez des cadeaux qui n’étaient pas prévus, et dites-le !

En plus de la commande, ajoutez quelques cadeaux.

Cela peut-être :

  • des ebooks supplémentaires
  • des logiciels
  • des vidéos bonus
  • des conseils par emails
  • etc.

Et prévenez votre client qu’il recevra d’autres cadeaux. Il repoussera, dans bien des cas, sa demande de remboursement. En attendant de les obtenir.

Par exemple, dans une formation sur le copywriting, je livre un logiciel pour générer rapidement des accroches à succès.

Lors de la livraison, je dis que j’expliquerai bientôt comment utiliser ce logiciel pour gagner 150 euros en 10 minutes. Autant de fois qu’on le veut.

Demanderiez-vous le remboursement au risque de ne jamais connaitre cette astuce ? Ou allez-vous attendre ?

Encore une fois, le but est de repousser le moment où le profiteur demandera le remboursement. Jusqu’à ce qu’il oublie ;)

3. Livrez l’extra bonus après la période de garantie

C’est une méthode que j’ai apprise de Franck Kern. Elle est simple, mais maligne.

Je vous explique :

Lorsque Franck Kern a lancé son cours « List Control », la garantie de remboursement était de 60 jours. L’un des bonus de son cours était un séminaire d’une journée à San Diego.

Ce séminaire avait lieu… après la période de remboursement.

Bref, si un client voulait participer à ce séminaire et rencontrer Franck Kern en vrai, il ne pouvait pas demander le remboursement.

Ingénieux, pas vrai ?

Toutefois, il arrivera quand même que certains clients insistent pour être remboursés. C’est souvent après qu’ils aient téléchargé le plus gros du programme, et que la période de remboursement est presque terminée.

Vous pouvez tenter ceci :

4. Proposez un autre produit en échange

Au lieu de rembourser votre client, pourquoi ne pas lui proposer un « échange » ?

Proposez de lui offrir un autre produit de plus grande valeur, à la place du remboursement.

Dans bien des cas, le client acceptera. Heureux de vous avoir « substitué » deux produits au prix d’un seul.

Mais comme il s’agit de produits numériques, ça ne vous coûte rien. Et vous n’avez pas eu besoin de rembourser ;)

Bien sûr, s’il refuse, rembourserez-le intégralement. Sans discuter.

De même, il existe une autre technique similaire à celle-ci. Mais bien plus vicieuse…

Personnellement, je ne l’utilise PAS, car je la trouve trop « limite », mais je vous en parle quand même. Libre à vous de l’appliquer, ou pas.

La voici :

Une technique un peu limite

Un jour, un de mes amis s’est inscrit à une grosse formation webmarketing. Une formation qui durait plusieurs mois. 100% satisfait ou remboursé.

Au bout de quelques semaines, il n’était pas du tout satisfait. Il a donc demandé à arrêter, ainsi que le remboursement. Comme promis.

La réponse : « Vous obtenez votre remboursement sous forme d’un bon d’achat que vous pouvez utiliser pour acheter nos autres produits. »

Réponse accompagnée d’un lien vers les Conditions Générales de Vente qu’il avait acceptées à souscrivant à cette formation.

La page de vente disait : « Satisfait ou remboursé ». Les CGV disaient « Vous obtenez votre remboursement sous forme de bon d’achat ».

Pour comprendre la « subtilité » de cette garantie, il fallait lire les CGV. Mais ça, personne ne le fait. Moi, le premier.

Libre à vous d’utiliser cette méthode, ou pas.

Photo © Jakubski – Fotolia.com



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Virtuosemarket 4653 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte