Magazine Séries

Critiques Séries : The Borgias. Saison 2. Episode 1. The Borgia Bull

Publié le 27 mars 2012 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2012-03-27-20h37m09s219.png

The Borgias // Saison 2. Episode 1. The Borgia Bull.
SEASON PREMIERE


Après une plutôt bonne première saison, et surtout après avoir vu la version de Canal +, je me penche enfin sur cette toute nouvelle saison de The Borgias et pour le moment c'est plutôt bon. Ce nouvel épisode, "The Borgia Bull", s'inscrit dans la lignée de la première saison. The Borgias est une sympathique série, sans être trop bonne non plus. Disons que petit à petit elle s'est tassée. Et puis la version de Canal + m'avait réjouit. L'an dernier nous laissions le pape Alexander VI en guerre avec le roi de France et évidemment, tout ça ne s'était pas très bien terminé. Notamment à Naples. Mais ce nouvel épisode ne reprend pas tellement directement après les évènements de la première saison, à mon grand regret. L'efficacité de cette épopée historique c'est de suivre l'histoire, mais une histoire mainte et mainte fois modifiée avec le temps. On ne connait pas vraiment les Borgias, c'est pourquoi on tente d'interpréter ce que l'on en a dit dans les écrits. C'est même très certainement pour cette saison que les deux versions existante en série sont différentes par moment (même si l'on garde les grandes lignes, l'adaptation n'est pas totalement la même). The Borgias ouvre le bal avec un épisode centré sur plusieurs éléments et dans un premier temps le Pape et son nouvel intérêt amoureux.
Le potentiel de cette histoire d'amour est pour le moment intéressant. Je trouve que les relations étroites entre l'amour et le Pape Alexander VI sont très bien gérées dans la série jusqu'ici mais c'est fait avec beaucoup trop de légèreté par rapport au côté rustre de la version franco-allemande de l'histoire. Je vais arrêter ici avec les comparaisons, cela en devient presque maladif. Il va alors organiser une fête pour les citoyens de Rome. Cette grande fête n'était que de l'esbroufe, de la poudre de perlimpinpin pour nous en mettre plein la vue mais cela fonctionne à merveille. Si The Borgias a bien compris quelque chose c'est qu'il fallait faire briller les yeux des téléspectateurs, car quand on regarde l'histoire de façon aussi passionnante, il faut que nous aussi on ressente cette passion. Pendant ce temps, la rivalité entre les deux frères Cesare et Juan éclate. Il fallait s'y attendre et la série s'y attelle avec beaucoup de malice. Les deux frères sont très bons pour nous jouer cette rivalité et pour le moment cela me passionne. On est passé de l'état de liaison fraternelle, à cet état de rébellion en peu de temps dans le récit de la série, mais finalement quand on regarde l'espace temps, on a quand même bien évolué.

vlcsnap-2012-03-27-20h18m03s19.png
J'aime bien également toute la partie autour du roi de France. Ce dernier est malade, et sur le point de mourir (je crois que dans l'histoire - la vraie histoire des rois de France - il meurt). Mais ce n'est pas pour autant qu'il ne continue pas à être méchant comme tout. Mais excellent. Même si cette représentation de la France reste assez caricaturale dans le personnage et son physique, je le trouve excellent. L'acteur donne en tout cas toute l'envergure nécessaire au personnage. Lucrezia quant à elle doit maintenant s'occuper de son nouveau né. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus passionnant dans cet épisode. Je dirais même que c'est la plus mauvaise intrigue ce qui prouve une fois de plus que Lucrezia est un personnage bâclé dans cette version là de The Borgias. Enfin, Della Rovere échappe à une nouvelle tentative d'assassinat. Le pauvre, il se fait presque persécuté non ? Au final, ce nouvel épisode de The Borgias était très bon pour reprendre la saison sur de bonnes bases. On ne pouvait pas demander mieux finalement non ?
Note : 7/10. En bref, un bon retour pour une série légère et parfois un peu sulfureuse (mais on s'est calmé).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17982 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines