Magazine Sexo

Tout a démarré par une virée en vélo. Un peu sur le tard. Un peu...

Publié le 27 mars 2012 par Poirpom @poirpom
Tout a démarré par une virée en vélo. Un peu sur le tard. Un peu...

Tout a démarré par une virée en vélo. Un peu sur le tard. Un peu à la masse. Mais longue. Lointaine. Jusqu’aux Proceres, un parc au sud de l’Université Centrale.

Une ballade cool. Altamira, Chacao, Chacaito, Plaza Venezuela. Puis l’Université Centrale, Los Símbolos et los Proceres. Quelques bornes avec du son avant d’êtres récupéré par Marilou sur la fin du trajet. À l’arrivée, des bicimamis trainent encore dans le coin avabt de tailler.

Lente remontée jusqu’à los Palos Grandes avant de traîner, sur cette place, en déchirant des Falafel avec U-Lee, Marilou, Machete et Drea. Et un problème arrive.

C’est dimanche. Autrement dit, à Caracas, C’est ley seca. Loi sèche. Interdiction d’acheter ou de vendre de l’alcool.

Mais Machete et Drea emmènent la bande chez les chinois, un p’tit boui-boui qui… respecte moins cette directive. C’est l’un des rares spots de la ville qui permet de se déasaltérer un dimanche soir.

Et faire un cadavre exquis. Dessiné. Et des mutants apparaissent sur chaque feuille.

Et des petits bateaux en papier.

Et rire.

Et sentir un visage contre une épaule.

Et dans l’air, il y a l’odeur de la bière. Et celle de la sueur, fruit de l’interminable virée du jour.

Et les visages sont déformés par des sourires. Ou par la fatigue. Ou les deux.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poirpom 1390 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine