Magazine

Petite brassée…

Publié le 13 mars 2008 par Lawrence Desrosiers
♠ Le partie Libéral du Québec paie Jean Charest pour être son chef. Il reçoit 75 000 $ par année. Je crois que c’est tout ce qu’il y a de plus normal. Il n’a pas à être le chef d’un parti politique sans être rémunéré. Je ne vois pas pourquoi il ferait du bénévolat. Que les offusqués par la chose se calme; non, non, je ne suis pas converti au parti Libéral, encore moins un partisan de Jean Charest. Je me souviens bien des lois 130 et 142.
♠ La reconnaissance de l'indépendance autoproclamée du Kosovo constitue une question troublante pour le gouvernement canadien; manque de courage politique de la part des Conservateurs. Ils ont peur que le Québec fasse la même chose que le Kosovo.
Je suis surpris par la tenue du club de hockey des Canadiens de Montréal. Ce n’est pas encore un club qui joue avec régularité, mais il faut avouer que lorsque ça leur tente, ils sont difficiles à battre. Avec le jeune Carey Price devant le filet, ils sont en voiture à cette position pour une décennie. Si les arbitres font leur travail, le club montréalais pourrait aller assez loin en série. Mais le travail des zébrés est inconsistant, ils font souvent la démonstration d’absence de jugement. Go Canadiens Go!
Les motifs invoqués par Vincent Lacroix pour contester en appel le jugement prononcé le 28 janvier sur 51 chefs d'accusation ont été rejetés du revers de la main par le juge Réjean Paul. Go Réjean Paul Go!
Comme un enfant, j’ai grimpé sur le banc de neige devant notre maison. J’avoue que c’est haut; en fait, c’est ce que j’ai vu de plus haut depuis que j’habite ici. J’ai hâte que le printemps me chauffe la couenne. Go Printemps Go!
♠ Les pompiers, les policiers, les soldats qui perdent la vie en faisant leur travail, ça m’attriste. Ce sont des héros.
Ce que j’aime de la fête de Pâques, pas de décoration à l’extérieur de la maison, pas de cadeau compliqué, que du chocolat.
♠ Depuis le sinistre du sous-marin Chicoutimi, environ la moitié de l'équipage a quitté la marine et est à la veille d'être réformé ou figure sur une liste d'invalidité médicale. Ils sont tous victimes d’un mal inconnu. Un peu moins d'une dizaine de marins ont parlé à La Presse Canadienne, à condition de préserver leur anonymat. Plusieurs affirment avoir dû se battre contre la bureaucratie pour faire reconnaître leurs droits à une pension, et certaines de leurs demandes ont carrément été rejetées. Il semblerait que l'équipage ait été exposé à de l'époxy et que ce produit ne soit responsable d'une série de maux de santé.
Lo x

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 1990 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte