Magazine Humeur

Claude Guéant déclare la fin des polémiques… mais il n’est même pas cap’ d’empêcher le vol du scooter de Benoît Hamon !

Publié le 03 avril 2012 par Kamizole

Rien de bien marrant à se mettre sous la dent en ces moments de campagne électorale délétère à couteaux tirés dont je reparlerais bien évidemment. Je ne bouderais donc pas mon plaisir avec ce petit télescopage d’infos sans liens entre elles comme il m’arrive d’en dénicher en explorant des article sérieux. Aujourd’hui sur le site d’Europe 1. Or donc, Claude Guéant aurait sonné la fin des polémiques lis-je sur buzz politique de Thierry Guerrier du 30 mars 2012. A un jour près, un splendide poisson d’avril…

A l’UMP, ils sont tous pareils : ils déclenchent des polémiques par leurs scandales, déclarations et autres « Couac ! Couac ! » à répétition mais ensuite de quoi, devant le tollé, après avoir copieusement accusé l’opposition de les instrumentaliser, ils prétendent siffler la fin de la récré… Je lis par ailleurs que Hamon s’est fait voler le scooter du PS ( Europe 1, le 3 avril 2012).

Toulouse oblige - autre forme d’instrumentalisation partisane pour redonner des habits présidentiels à Nicolas Sarkozy et lui faire regagner des points dans les sondages -  Claude Guéant se concentrerait désormais sur son rôle de ministre de l'intérieur et la sécurité et affirme en avoir fini (pour l’instant !) avec les débats idéologiques (puants) : civilisations inférieures et autres débats contre les étrangers et l’islamophobie en général.

Le moins que l’on puisse dire - malgré des bilans truqués - étant que la lutte contre l'insécurité, la petite et la grande délinquance est loin d’être une réussite. Cette dernière atteignant même des sommets, notamment dans la région PACA et Marseille ou Aix-en-Provence (règlements de comptes à la kalachnikov à tours de bras).

Je ne sais s’il vous en souvient mais quand Jean Sarkozy - avant que son père ne tentât de le propulser à la tête de l’Epad - s’était fait chourer son scooter, la police avait mis les petits plats dans les très grands, allant même jusqu’à pratiquer un test ADN !

Ce qui peut sembler proprement monstrueux, sachant que les familles des personnes disparues se voient opposer un refus des autorités à la création d’une banque de données ADN - pourtant réclamé également par les policiers et les gendarmes - en raison du coût ! Pourtant, ce fichier serait essentiel : des personnes mortes - victimes de meurtres ou s’étant suicidées dans un autre département - ne sont pas identifiées ou uniquement grâce à la ténacité d'enquêteurs qui font le rapprochement avec un décès signalé par des collègues travaillant ailleurs. Il faut alors exhumer le corps pour faire - enfin ! - le prélèvement ADN… Ce qui est autrement onéreux.

Outre que l’identification des victimes permet aux familles éplorées de faire le deuil de leur proche, cela permet parfois d’élucider d’autres disparitions criminelles dans le cas de meurtriers en série opérant selon le même modus operandi.

Or donc, Benoît Hamon avait garé lundi après-midi son scooter Piazzo - loué par le PS pour le temps de la campagne présidentielle - sur l’avenue de Flandres dans le XIVe arrondissement de Paris : « il était encore là à 18h… mais avait disparu à 23h »…

Benoît Hamon ne doit pas fréquenter beaucoup les quartiers craignos de la capitale. Il y a plus de 25 ans j’hésitais déjà - en matinée ! - à garer ma 2 CV avenue de Flandres pour des démarches à la Caisse régionale d’assurance maladie où j’ai dû me déplacer deux fois. J’aurais pu certes prendre les transports en commun mais devant retourner travailler ensuite, j’aurais perdu encore plus de temps à aller chercher ma voiture à Montmorency pour repartir à la clinique.

La situation ne s’est guère arrangée depuis et le bilan de en matière de petite délinquance de Guéant et tous les ministres de l’Intérieur qui se sont succédés Place Beauvau est à l’image de celui de Sarkozy sur le plan général : calamiteux !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte