Magazine

N'importe quoi

Publié le 04 mars 2008 par Mathilde
Timidement le magnolia mauve Première rue à gauche plus loin encore, là est ma maison Il faut passer le pont..... et le cimetière... encore plus loin... Ma rue se termine dans une petite forêt. Fatiguée, ma rue s'arrête.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mathilde 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte