Magazine Asie

Escale à Georgetown en Malaisie

Publié le 13 mars 2008 par Jean-Michel Frappier
Aujourd'hui, il n'y aura pas de péripéties rocambolesques ni de mésaventures ou d'histoires d'horreur pour vous faire rire de nous et ça, ça nous fait bien plaisir. Le train jusqu'en Malaisie, parfait, pas de panne, de l'espace pour les jambes, propre, pas d'odeur de crevette ni même un petit haut-le-coeur. On est partis de Bangkok et sommes arrivés à destination, point! Le traversier pour Georgetown n'est pas surpeuplé, pas une trace de rouille, et ici non plus aucune odeur de crevette. On n'a pas cherché rapidement une place près des bateaux de secours comme à notre habitude, on a grignoté un pop corn en regardant au large pour apercevoir le plus long pont d'Asie, 13.5 km, et on est arrivés en moins de deux. Tout le monde est sorti dans le calme, pas de bousculade ni de chauffeur de taxi qui nous harcèle à notre arrivée. Aucun problème pour se trouver un hôtel propre et abordable et en plus, au plafond de notre chambre, il y a quelque chose que l'on n'a pas vu depuis huit mois, un détecteur de fumée. Pour manger, on a l'embarras du choix. C'est beau, bon, et surtout pas cher. Voyager en Malaisie semble un jeu d'enfant.
malaisie_penang_georgetown_0051

Georgetown est la plus vieille concession britannique en Malaisie, bien avant Singapour, plus au sud. La ville était un port important pour le commerce des épices.
Les anciennes bâtisses des dirigeants de l'époque sont toujours là. Le fort, les riches demeures des marchands, les maisons et les boutiques multicolores aussi, mais la ville a perdu de son importance et attire dorénavant principalement les touristes friands d'histoire.
La rue de L'Harmonie représente parfaitement la ville avec ses constructions datant d'époques différentes. Toutes les cultures s'y côtoient. Débutant par une église et se terminant par une mosquée, on peut y déguster le meilleur poulet tandoori indien en ville, juste en face d'une maison de clan chinoise, humer l'odeur de l'encens bouddhiste et entendre le muezzin en observant un temple hindou. On peut même croiser une jeune fille en jupe avec son amie qui porte le voile.
malaisie_penang__kek_lok_si_2
malaisie_penang_georgetown_0029
Pour les amateurs d'architecture feng-shui ou les néophytes comme nous, le manoir de cheong fatt tze vaut vraiment le détour. C'est ici qu'a été tourné le film Indochine avec Catherine Deneuve. Des colonnes en bronze d'Angleterre, du marbre d'Italie et des boiseries des plus grands maitres-sculpteurs chinois. Les hommes d'affaires asiatiques fortunés de l'époque avaient des goûts éclectiques, mais parfaitement harmonisés pour la circulation des éléments feng-shui. L'eau, qui symbolisait l'argent, était amenée des gouttières extérieures vers l'intérieur par un système de tuyauterie complexe qui faisait circuler « l'argent » dans toute la résidence avant de ressortir. Un élément de fer devait être contrebalancé par un élément de bois, etc., etc.
malaisie_penang_georgetown_0001
malaisie_penang_georgetown_0043

On avait prévu y passer 2 jours, on y est plutôt restés 5 à se promener dans les ruelles pleines de couleur et à visiter les musées.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jean-Michel Frappier 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog