Magazine Lingerie

L'effeuillage, un art qui séduit les femmes.

Publié le 12 avril 2012 par Beesecrets @Beesecrets
Quand on parle d'effeuillage, le premier synonyme qui vient à l'esprit est bien entendu Strip-tease.
On imagine sans mal, Las Vegas et ses clubs de strip, les boutiques cachées de la rue Pigalle ou bien encore la touche finale d'un enterrement de vie de garçon avec une infirmière sexy ou une fliquette à la poitrine refaite qui secoue son attirail sous le nez de garçons hilares.
Pourtant, aujourd'hui l'effeuillage est devenu bien plus que ça.
Pratiqué par de plus en plus de femmes, l'effeuillage est avant tout une façon de renouer avec sa féminité.
L'effeuillage, un art qui séduit les femmes.
On retrouve des cours et des stages d'effeuillage un peu partout en France et cela fait fureur.
Au départ réservés aux occasions spéciales, enterrement de vie de jeune fille, anniversaire, etc, ils sont devenus des sessions à part entière qui se déroulent dans des salles de danse, des cabarets et même à domicile.
Chacune son style: Burlesque, Rock, Pin-up... Il en existe pour tous les goût et pour tous les budgets.
Comme vous le savez, Bee'secrets est partenaire d'Ophélie Carré, prof de danse de son état, qui s'est lancé dans l'art de effeuillage il y a quelques années et qui, aujourd'hui, partage son savoir-faire lors de stages dans les régions de Lyon, Paris et Valence.
Je suis allée faire un petit tour à un de ses stages pour aller recueillir les impressions de ses élèves d'un jour lors d'un cours "effeuillage Marilyn Monroe" et ça m'a tellement plu que j'ai fini par participer à un cours...
Un cours d'effeuillage commence par une phase super importante: la préparation!
Me voilà, en compagnie de femmes que je ne connais pas, de tous les âges. Tout le monde a le sourire jusqu'aux oreilles, les présentations se font entre deux enfilages de bas et une retouche maquillage.
"Dis, tu peux m'aider à accrocher mon corset? Comment elles faisaient les filles avant? C'est terrible ce truc!"Régina, la vingtaine aux formes généreuses, se bataille avec un superbe corset 1900 rouge aux multiples lacets.
Je me dévoue et en profite pour lui poser quelques questions.
'Tu viens souvent ici?'"C'est la 3eme fois. Je suis devenue accroc! (grand éclat de rire général)
"C'est la 1ère fois pour moi" me confie Muriel, 35 ans, une jolie brunette toute fine aux yeux de chat et au sourire timide. "Je suis quelqu'un de réservé et de très classique dans la vie de tous les jours. Je me suis dit que ça m'aiderait peut-être à être moins timide"
Les autres filles l'encouragent et on entend de ci de là 'Ici, pas de complexes! Tu peux avoir de la cellulite, tout le monde s'en fout!'. 'Tu vas voir, on s'amuse bien. Et puis, on se fait des copines'. 'Ho la la comment je vais faire pour marcher avec ces talons?!' Encore un éclat de rire qui fini d'effacer mes appréhensions.
Il faut dire que se retrouver en petite culotte avec des filles 'normales' me rassure un peu.
Je lance à la cantonade "Pourquoi vous venez à ce cours?"
"Je suis complexée et là, pfiouuu, je me sens sexy!" lance Régina.
"J'avais envie d'essayer. Une copine m'a dit que j'allais m'amuser et que j'allais découvrir des faces cachées de ma féminité". Nathalie, la 'doyenne' du groupe puisqu'elle a 58 ans aujourd'hui, se demande si elle doit ou pas garder ses lunettes. "Il n'y a pas d'âge pour être femme" (Etant quadra, je ne peux qu'approuver!)
"Vous allez en faire profiter votre chéri de ce cours?"'J'suis célibataire et je ne le fait pas pour un garçon mais pour moi!' Défi de Nora, une autre jeune femme du groupe.
'Lui d'abord, après on verra peut-être.' Dernier éclat de rire avant d'entrer en piste car Ophélie nous rappelle à l'ordre en souriant.
'Allez mesdames, il est temps de souffrir un peu.'
Souffrir? Mais c'était pas prévu au programme ça!
Et bien si... Pas sur le coup bien sûr, mais le lendemain avec quelques courbatures de muscles que j'avais oublié. Car c'est avant tout de la danse.
Nous voilà toutes dans la salle de danse. On suit religieusement les instructions de notre prof, Ophélie, magnifique jeune femme, dont le petit bidon me fait l'apprécier dans la minute. (et oui, je n'en reste pas moins une fille... ;)
On apprend à marcher de façon élégante, sexy mais surtout pas vulgaire.
'Vulgaire'... un mot qu'Ophélie a sorti de son vocabulaire et de son comportement. Tout parait joli, sensuel et joyeux. Même ses talons de 12cm et ses bas résille lui donnent un petit air 'Cabaret'.
Déhanché, roulade (si, si!), jeu de boas... tout y passe. Je sais même enlever un bas sans avoir l'air godiche! Comment je suis fière!
Entre deux séries de mouvements, l'ambiance est à la rigolade et la bonne humeur. On se lance les chapeaux, quand on se touche lors d'un mouvement, c'est un sourire que l'on reçoit et pas un regard courroucé. Bref, je passe un excellent moment.
Je ne vous dévoilerai pas tout pour que vous puissiez apprécier par vous-même mais je peux vous dire une chose 'Je vais y retourner!"
Les stage 'Rock' me fait de l’œil. Bien envie de me prendre pour BB sur sa Harley le temps d'une escapade au pays de la féminité.
Pour suivre un stage avec Ophélie, rendez-vous sur son site
www.effeuillage-ophelie.com
L'effeuillage, un art qui séduit les femmes.
L'effeuillage, un art qui séduit les femmes.L'effeuillage, un art qui séduit les femmes.
L'effeuillage, un art qui séduit les femmes.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Beesecrets 234 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines