Magazine Internet

Je me fais draguer, pardon, arnaquer sur LinkedIn...

Publié le 14 avril 2012 par Nuriat @NuriaTorregrosa
Je me fais draguer, pardon,  arnaquer sur LinkedIn... Tout le monde connaît l’existence de ces courriels, qui atterrissent dans nos boîtes mail, nous demandant une " amitié sincère ". Ces messages émanent, généralement, de belles et magnifiques « poupées » pour la plupart de nationalité russe.
Les photos, qui accompagnent ces envois, témoignent de la beauté et de la jeunesse de ces correspondantes. Ces femmes ne cherchent finalement qu’une amitié sincère, un peu de chaleur humaine et beaucoup de réconfort dans des bras douillets, pour se consoler et oublier leur misérable existence actuelle.
Toutes ont des vies difficiles, parsemées d’innombrables et terribles expériences.
Ce qu'elles désirent : uniquement faire votre connaissance, nouer une amitié sincère en ayant, si possible, un œil sur votre compte en banque.
Et peut-être, si affinités, vous donner tout leur amour (et s’occuper, à temps plein alors de votre patrimoine financier). Elles ne demandent qu’à vous rendre heureux (en comptant vos billets), à la différence de nous, femmes modernes, trop occupées par notre travail et avec l'envie secrète d’humilier nos partenaires.
Par contre, elles seront toujours là pour vous (tant que nous ne vivrez pas dans une caravane), surtout si vous êtes européen, de préférence célibataire, propriétaire, (pour autant que cela ne soit pas seulement d'une caravane) ayant de très bons revenus, réguliers, cela va de soi.
Aujourd'hui, nous avons, nous les femmes, enfin droit au " Prince charmant ".
Nous sommes enfin sollicitées pour avoir des « amitiés sincères »
Alléluia !!! 
Voilà le mien ! Ma première « masculine amitié sincère »
Je me fais draguer, pardon,  arnaquer sur LinkedIn...
Magnifique ! Et en plus, ils viennent même nous chercher dans nos réseaux professionnels ! En réfléchissant, ce sont peut-être mes compétences professionnelles qui ont amené ce beau Chef d’entreprise à me contacter?
Que nenni !
Je suis intriguée! Quel est donc ce beau ténébreux inconnu, avec des cheveux poivre et sel, qui recherche mon amitié ? Pourquoi cet homme, d’une grande élégance en l'occurrence, vêtu d'un magnifique smoking veut-il faire ma connaissance? Est-ce une ARNAQUE ? 
Je ne sais pas.
Je dois avoir une réponse à mes questions ! Je vais explorer son profil !
Je me fais draguer, pardon,  arnaquer sur LinkedIn...
Il a une belle photo (pareille à celle de 007), mais, une petite recherche sur Internet me fait rapidement découvrir que M. Brière vient d’usurper l’identité physique de M. Miguel Varoni, un acteur argentin très populaire , connu pour ses multiples participations dans les soaps sud-américains. Un des rôles qu’il a interprété, était le très méchant Martin Acero dans le soap « Diablo »

Je me fais draguer, pardon,  arnaquer sur LinkedIn...

http://es.wikipedia.org/wiki/Miguel_Varoni


Mais, oh mon Dieu !
C’est la même photo et le même prénom que le personnage du soap Diablo!
Première désillusion.
M Brière ne doit pas être tellement « beau » puisqu’il met la photo d’un autre dans son profil. Mais, accordons-lui encore le bénéfice du doute.
Voyons le descriptif de son profil:
Je me fais draguer, pardon,  arnaquer sur LinkedIn...

Il est « chef de entreprisse consommation international »
Bien qu’il ait oublié les majuscules ainsi que l’apostrophe de la contraction de deux voyelles, il n’a pas oublié que consommation s’écrit avec deux « m » contrairement à entreprisse qui ne prend qu'un seul s.
Mais, je me demande encore quel est le travail d’un « chef de consommation international », surtout lorsque l’on peut lire le descriptif de son expérience professionnelle? :
 
« j’ai fais le judo et fais beaucoup de vélo » (c’était sûrement pour la rime)
Je viens de comprendre ! Être « chef de consommation international » consiste à faire disparaître, sans aucun remords, toutes les règles d’orthographe et de grammaire de la langue française. Une manière de « consommer », c'est-à-dire de détruire.
Je suis déçue et comme vous pouvez le supposer, je n’ai pas répondu au Prince Charmant. De plus, je suis une femme mariée et heureuse de l'être (Je suis bien obligée de le préciser, mon mari lit mes articles…).
Soyons sérieux. La finalité, de mes propos, est d’essayer que d'autres personnes ne tombent dans ce type d’arnaque.
Dans ce genre de courrier, il y aura toujours, tôt ou tard, une demande précise pour obtenir un bénéfice économique.
Je me fais draguer, pardon,  arnaquer sur LinkedIn...
Si vous recevez ce type de messages, via votre messagerie privée, surtout, ne répondez pas.
Je me fais draguer, pardon,  arnaquer sur LinkedIn...
Si vous les recevez, via vos réseaux professionnels, communiquez-le directement aux responsables pour qu’ils puissent fermer le compte émetteur.
Voici les instructions à suivre, dans Linkedin, si vous pensez que l’e-mail, que vous avez reçu, présente un caractère frauduleux.
http://aide.linkedin.com/app/answers/detail/a_id/4847
J’ai envoyé ma capture d’écran à Linkedin en signalant mes soupçons sur ce compte à contenu pas très « légal ».
Voici mon message envoyé le jeudi à 21h20:
Je me fais draguer, pardon,  arnaquer sur LinkedIn...

Et voici la réponse de LinkedIn 20 minutes plus tard. Bravo ! Je ne m’attendais pas à une réponse aussi rapide, surtout que j’ai un compte gratuit chez eux.
Merci LinkedIn pour votre diligence :
Je me fais draguer, pardon,  arnaquer sur LinkedIn...

Dommage que le compte frauduleux soit, malgré tout, resté ouvert jusqu'à 12h40, vendredi. M.Brière à pu ainsi, impunément, continuer l'envoi de ses messages et invitations de "sincères amitiés" pendant quelques heures encore.
Je me fais draguer, pardon,  arnaquer sur LinkedIn...

Alors LinkedIn :
Je me fais draguer, pardon,  arnaquer sur LinkedIn...
10 sur 10 pour le Community management
Je me fais draguer, pardon,  arnaquer sur LinkedIn...
7 sur 10 pour la mise en place de la solution et la fermeture du compte.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nuriat 295 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines