Magazine High tech

La fin des chargeurs à fils ?

Publié le 16 avril 2012 par Pwrlovers @pwrlovers

Il y a très longtemps, le combiné d’un téléphone était attaché à une prise par un fil électrique, parfois tire-bouchonné pour donner aux conversations plus de latitude. C’était une autre époque, qui fait bien rigoler les enfants d’aujourd’hui quand ils la contemplent dans des images du siècle dernier. Mais les moqueurs d’aujourd’hui, si fiers de leur téléphone mobile intelligent, seront eux aussi l’objet des moqueries de leur future progéniture. Chacun son tour : c’est la règle.

Un ustensile au moins provoquera l’incrédulité des générations futures : le chargeur de portable à cordon. Vous savez, celui que vous avez dû emprunter à votre collègue de bureau, à qui vous vous étiez juré de ne plus adresser la parole, le même que vous oubliez systématiquement au moment de faire les valises et que vous devez racheter à prix d’or sur votre lieu de vacances ? Bientôt, nous vivrons dans un monde meilleur où ce cauchemar sera oublié, grâce à l’induction, c’est à dire le transfert d’électricité sans fil.

Surface de recharge à induction

Surface de recharge à induction

Les premières générations de téléphones compatibles avec la recharge à induction débarquent sur le marché. Le géant de la pile, Duracell, a créé une joint-venture avec une petite société innovante pour porter cette technologie vers le plus grand nombre. Avec la force de la multinationale Procter & Gamble, ils ont acquis le poids nécessaire pour discuter à armes égales avec les fabricants de téléphones.

Il suffit d’insérer au dos de la batterie de votre téléphone une petite carte, comparable à une carte mémoire d’appareil photo, pour qu’il devienne un exemple de la révolution qui nous attend. Vous le posez sur une surface de recharge à induction pour qu’il récupère son autonomie, sans que vous ayez à vous soucier de le brancher.

Le premier avantage, c’est évidemment que vous n’avez plus à penser à la connectique : puisque les branchements disparaissent, toutes les surfaces de recharge pourront transférer l’énergie nécessaire à votre téléphone.

Mais au-delà de cet aspect pratique, il faut s’attendre à la multiplication des surface de recharge à induction dans tous les espaces où nous passons du temps, et notamment dans les lieux publics. Duracell Powermat compte bien proposer des modèles économiques innovants dans ce domaine. On peut imaginer par exemple une recharge gratuite, en échange d’un temps de cerveau disponible pour regarder des publicités.

Les automobiles intégreront probablement un chargeur à induction dans leurs équipements de série assez rapidement. Chrysler est le premier à annoncer, dans un communiqué du 9 avril, que sa nouvelle Dodge en disposera dès la sortie du modèle 2013.

Un chargeur à induction de série chez Chrysler

Un chargeur à induction de série chez Chrysler

Le futur est en marche, et aucun de nos petits appareils électriques qui nous sont devenus si indispensables au quotidien ne sera laissé de côté sans énergie. Quel soulagement !

Remonter à la source :

Duracell Powermat via Chrysler announces industry-first in-vehicle wireless charging system


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pwrlovers 1531 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte