Magazine Bourse

Les récents replis boursiers offrent des opportunités TRÈS intéressantes

Publié le 16 avril 2012 par Fabien Major @fabienmajor

L’équipe d’analystes institutionnels de Placements CI (composés d’Alfred Lam, Damon Kachan et Richard J. Wylie) jette un regard plutôt positif aux dernières données économiques. Mises en chantier à un niveau record au Canada, Baisses des pressions inflationnistes aux États-Unis, inflation contenue en Chine et actions à des prix attrayants font partie des éléments qui retiennent l’attention.

Amélioration du secteur du logement au Canada
Selon les plus récentes données diffusées par la Société canadienne d’hypothèques et de logement, les mises en chantier ont bondi de 5,0 % en mars. Le rythme annualisé actuel, de 215 600 unités, est le plus élevé depuis la fin de la récession, laissant prévoir que le secteur du logement aura une incidence positive sur le PIB d’ensemble. De plus, Statistique Canada a annoncé que son Indice des prix des logements neufs avait augmenté en février. Le gain mensuel de 0,3 % a poussé l’augmentation nationale annuelle à 2,3 %. Au niveau régional, des baisses de prix ont été enregistrées dans seulement quatre des 21 principaux centres compris dans le sondage. En glissement annuel, c’est Regina qui a signalé la croissance la plus rapide (5,9 %) et Victoria qui a inscrit le plus important trois replis (-2,4 %).

Baisse continue des pressions inflationnistes aux États-Unis
Après avoir atteint un sommet de 3,9 % en septembre 2011, l’inflation a considérablement baissé et, dans l’ensemble, l’indice des prix à la consommation, en mars, s’établissait à 2,7 % seulement pour la période de douze mois. Il s’agit du taux le plus faible depuis février 2011. La chute des prix ne s’est toutefois pas étendue aux coûts de l’énergie : selon les derniers rapports, les prix du pétrole étaient en hausse annuelle de 9,0 %. L’inflation beaucoup plus faible (2,1 %) dans le secteur du logement a contrebalancé en partie ces hausses. Les prix à la consommation continuant de correspondre aux attentes de la Réserve fédérale américaine, cette dernière devrait disposer de plus de souplesse en ce qui a trait à l’établissement de sa politique monétaire.

Hausse de l’inflation en Chine
Selon le National Bureau of Statistics de Chine, l’inflation dans ce pays a augmenté à 3,6 %, en glissement annuel, en mars. En février, toujours en glissement annuel, l’inflation se situait à 3,2 %. Les augmentations de prix demeurent donc bien en deçà de la cible de 4,0% du gouvernement pour un deuxième mois de suite, et du sommet de 6,5 % enregistré en juillet 2011. Néanmoins, les analystes croient que la légère hausse pourrait nuire à la capacité du gouvernement chinois de combattre un ralentissement plus généralisé de l’économie. En effet, il est peu probable que d’autres mesures d’assouplissement monétaire suivent la levée partielle des contraintes imposées au crédit bancaire, qui a été amorcée en mars, si le gouvernement est préoccupé par la possibilité d’une recrudescence des pressions inflationnistes, particulièrement dans le secteur politiquement délicat de l’alimentation.

Les récents replis boursiers offrent des opportunités TRÈS intéressantes

Perspective à plus long terme

Les rendements de placement des titres sont intimement liés à la croissance des bénéfices de sociétés et aux prix que vous payez pour ces bénéfices. Historiquement, à long terme, les bénéfices de sociétés sont assez stables et connaissent une croissance en même temps que les gains de productivité et l’inflation. Les évaluations boursières, par contre, sont plus volatiles que les bénéfices, puisqu’elles sont influencées par le sentiment des investisseurs, qui fluctue entre l’optimisme et le pessimisme. L’incertitude relative à la croissance mondiale, s’ajoutant à l’endettement public élevé dans les pays européens, a provoqué une volatilité boursière accrue en 2011, et la résolution des divers enjeux exigera probablement plus de temps que ne le prévoient bon nombre de gens. Il importe néanmoins de ne pas perdre de vue que les défis ont été accompagnés d’occasions. Les replis boursiers ont entraîné une chute des valorisations à des niveaux très inférieurs à leur moyenne à long terme, suscitant du même coup des occasions de placement à des prix très intéressants. Nous croyons que les investisseurs seront mieux servis en maintenant un portefeuille diversifié qui correspond à leur tolérance au risque et qui est géré de façon active par des professionnels en placements.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabien Major 12992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte