Magazine Poésie

Ange, Abbé Pierre

Par Unpeudetao

Anges des riches,
anges des désolés
Anges de tous les fils de l’homme,
regardez !

Ça fait trop mal,
on n’en peut plus dormir.

Anges, grondez,
tonnez, frappez.

Il y a trop de larmes
et de ventres creux
et de dos grelottants
et de mains vides..

parmi trop de ventres trop pleins..

Abbé Pierre (1912-2007).

***************************************************


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine