Magazine Rencontre

Il était là devant mes yeux…Partie I

Publié le 16 avril 2012 par Blog Deleted

Il y a plusieurs semaines, un camarade de classe, m’a fait part de   son intérêt pour moi. Intérêt que je soupçonnais à son attitude ambiguë envers moi, et intérêt qui a commencé à partir du mois d’octobre et qui semble avoir grandi au fil du temps.

T out au long de l’année, Quelques mots complices,  certains gestes plutôt tendres m’ont mis le doute.Il était là devant mes yeux…Partie I

Il ne se comportait pas du tout de la même façon avec les autres filles et moi, par écrit en particulier.

Quand il souhaitait un renseignement  il envoyait à une copine un message impersonnel assez sec, et quand il me demandait la même information, il y mettait la forme, la politesse, la courtoisie.( Je  m’en suis aperçue en comparant les  messages téléphoniques avec cette copine.)

Ce “traitement de faveur” me faisait plutôt sourire mais sans vraiment prendre ça au sérieux. Je ne me suis jamais vraiment projetée avec lui, n’étant pas dans un rapport de séduction

Je ne l’incitais pas forcément à plus envers moi, et je crois que cette situation de “stand by” me convenait au final.

Autour de nous les gens ont commencé à chuchoter, à interpréter à leur façon les attitudes que nous pouvions avoir l’un vis à vis de l’autre,  à nous taquiner, à prêcher le faux pour savoir le vrai.

Pourtant, entre nous deux, nous n’avions jamais évoqué le sujet. D’ailleurs nous n’étions pas hyper proches, ou très complices durant nos études. Je pouvais facilement passer une journée sans entrer en conversation avec lui.

Puis, il a rompu avec sa copine en début d’année parce qu’il “l’aimait moins qu’il ne l’avait pensé” et qu’elle s’accrochait trop. Mes copines lui sont tombées dessus, lui demandant si il n’y avait pas une “3ème personne” qui avait été moteur indirectement à sa décision unilatérale de retourner à sa vie de célibataire.

J’ai préféré me tenir à l’écart des spéculations, instinctivement.je n’étais peut être pas complètement étrangère à sa décision de rompre avec cette fille.

Il aura fallu une soirée un peu (trop) arrosée entre potes  pour que cela dérape entre nous,et qu’il se laisse aller à de tendres confidences sur ses sentiments pour moi.

Il m’a révélé attendre ce moment depuis les premiers jours où l’on a commencé la classe. Je me suis laissée entraîner sur la pente douce du flirt, le contexte y était propice.Il était là devant mes yeux…Partie I

Je n’ai pas oublié son regard plein de tendresse -et non d’envie- quand il passait sa main sur son visage, refaisant mes traits  du bout de ses doigts. Il était là, me regardant, perdu dans ses pensées. 

J’avais le sentiment d’être une petite chose fragile voire précieuse à qui l’on tient, et qu’on  souhaite en prendre grand soin.

Il s’est trop dévoilé pour redevenir “copains de fac” de base, cependant, je le considère encore comme un “inconnu”, trop inconnu pour que j’envisage plus avec lui à l’heure actuelle.

Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je ne m’y attendais tellement pas à cette déclaration. Tout se bouscule Je me laisse le temps de la réflexion…

Découvrir un amoureux derrière les traits d’un ami, ce n’est pas si simple.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :