Magazine Amérique latine

Brésil : les ventes de BMW ont chuté de 30% en 2012

Publié le 16 avril 2012 par Rene Lanouille

la firme à l'étoile envisage de s'installer au Brésil la firme à l'étoile envisage de s'installer au Brésil Cette chute spectaculaire a une explication toute simple : depuis le mois de janvier 2012, le gouvernement a augmenté les taxations de 30% sur les voitures importée de l’étranger dont moins de 65% des pièces sont fabriquées au Brésil. Cette taxe a été mise en place à la fois pour contrer l’importation massive de pièces venant de Chine mais aussi pour protéger les emplois au Brésil ainsi que les fabricants comme Renault qui ont décidé de construire des usines sur place. Le made in Brasil existe bien, un slogan que le candidat à la présidentielle François Bayrou veut également copier en France.

Concernant les ventes de BMW au Brésil, le constructeur allemand a vendu 1888 véhicules pour le 1er trimestre 2012 contre 2137 voitures l’an dernier, à la même époque. Du côté de BMW, on reste calme et confiant, comme l’explique le président de la firme, Henning Dornbusch : « la vente de voitures a baissé à cause de la nouvelle loi au Brésil, que nous avons compensé par une hausse du prix des voitures de 16% en moyenne. BMW continue de penser que le Brésil a très gros potentiel au niveau automobile. La Chine reste notre cible principale, mais le Brésil est juste derrière. »

Les parts de marché de BMW au Brésil restent faibles, avec seulement 0,24%. Dans ce pays, les ventes de voitures sont dominées par Volkswagen, Fiat et General Motors. Le constructeur allemand n’a toujours pas confirmé s’il comptait ouvrir une usine au Brésil. Comme le dit Dornbusch : « le Brésil nous intéresse mais nous ne sommes pas là non plus pour perdre de l’argent. »



Juan Martin Soler

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rene Lanouille 34849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine