Magazine Info Locale

Baron Haussmann, pardon !

Publié le 16 avril 2012 par Delanopolis
L'académie delanopolisienne de poésie se fait un plaisir de vous révéler, en exclusivité, les paroles du futur hymne de Paris, écrit par Jean-Claude Aron. Ne reste plus qu'à trouver un musicien pour le mettre en sons agréables et attristants. A vos instruments et partitions ! Baron Haussmann, pardon ! Croyant donner plus d’air
Aux piétons aux vélos
Pour faire l’enfer sur terre
Aux moteurs, aux autos

Bertrand Delanoë
Systématiquement
S’est prit à massacrer
Ton travail violemment

Toi qui avec passion
Voulais changer Paris
Un Paris embelli,
Un Paris agrandi,
un Paris assaini
Baron Haussmann, pardon

Croyant diminuer
La vilaine pollution
Il ne fait qu’augmenter
Dans Paris, ce poison

En réduisant tes rues
Il invente des bouchons
Ne voyant pas l’abus
Met Paris en haillons

Toi qui avec passion
Voulais changer Paris
Un Paris embelli,
Un Paris agrandi,
un Paris assaini
Baron Haussmann, pardon


Tes rues droites et jolies
Deviennent gymkhana
Les bouchons jour et nuit
Font qu’on ne s’en sort pas

Paris devient musée,
Les touristes l’évitent
Le peuple doit le quitter
On va vers la faillite

Toi qui avec passion
Voulais changer Paris
Un Paris embelli,
Un Paris agrandi,
un Paris assaini
Baron Haussmann, pardon

Dans ta tombe, pauv’ Baron
Tu dois te retourner
Au bruit de ces klaksons
Des chauffeurs énervés

Toi qui avais hier
Fait de ce beau Paris
Une ville lumière
Je comprends ton dépit

Toi qui avec passion
Voulais changer Paris
Un Paris embelli,
Un Paris agrandi,
un Paris assaini
Baron Haussmann, pardon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delanopolis 94237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog