Magazine Séries

Critiques Séries : Gossip Girl. Saison 5. Episode 20.

Publié le 17 avril 2012 par Delromainzika @cabreakingnews

chuck-and-diana_564x377.jpg

Gossip Girl // Saison 5. Episode 20. Salon of the Dead.

Depuis quelques épisodes (deux pour être précis) j’avais perdu foi en la série à seulement quelques épisodes de la fin de cette cinquième saison. C’était donc ballot, surtout que la saison n’était pas catastrophique. Bien au contraire. Elle est réussie. Et je vais prendre ces deux épisodes pour un petit coup de mou passager puisque vous serez content d’apprendre que j’ai aimé ce nouvel épisode. Mais parlons avant des choses qui fâchent. Je me pose une question assez embêtant depuis quelques épisodes. La nouvelle Gossip Girl est vraiment nulle, elle se fait toujours démasquée. Comment une jeune fille a pu pendant tant d’années être dans l’ombre alors qu’il n’aura fallu que deux épisodes pour que Lola/Charlie découvre que Serena est derrière Gossip Girl ? C’est bête de jouer autant les facilités avec le personnage car du coup, on n’y croit pas vraiment. Enfin, c’est assez bien flagrant de toute façon pour être noté, mais voilà, si Gossip Girl avait été plus maligne, elle aurait joué l’histoire de façon bien plus fine et moins grossière. Mais je ne vais pas bouder mon plaisir car Serena en Gossip Girl c’est quand même le pied. Presque un fantasme. Dommage que l’on n’aille pas au bout de son rêve.

Cela me fait penser au fait que Blake Lively rêvait du rôle de la jeune Carrie Bradshaw, et malheureusement son engagement pour Gossip Girl ne pourra pas lui donner l’occasion de s’illustrer dans ce rôle à la télévision (alors qu’elle aurait pu au cinéma). Je trouve ça dommage d’un côté car elle était parfaite pour le rôle. Mais bon, j’aime bien Serena donc je suis content qu’elle reste dans Gossip Girl, surtout si on a une 6ème et dernière saison de prévue derrière. Il était temps que l’on s’intéresse à Serena, qui au fond, a toujours envie des spotlights, du devant de la scène. Elle aime ça. Et va réussir à voler la vedette encore une fois en ruinant l’audition de Lola pour Lars von Trier. On avait l’impression que c’était LE rôle qu’elle attendait et finalement quoi ? Bah… elle va juste lui crier dessus un petit peu, et tenter de trouver la preuve qu’elle est actuellement Gossip Girl. La confrontation des deux personnages est assez bonne et l’épisode rend encore plus détestable Lola, surtout quand elle fait la gaffe de mettre en livestream la vidéo de Diane qui avoue être la mère de Chuck à tout le monde entier, via Gossip Girl. Ce fût amusant mais au moins, la chute de Lola et donc sa disparition de la série est préparée avec beaucoup plus de sympathie que je n’aurais pu le penser.

Aviary-tvfanatic-com-Picture-1.png

Oui, ce fût efficace vous ne trouvez pas ? Diane sait elle aussi que Serena est la nouvelle Gossip Girl (décidemment…) et elle lui propose de lui offrir toutes les ressources dont elle a besoin en échange de son silence. Mais la grosse information c’est que Diane est la mère de Chuck. Outre passons la grosse incohérence de scénario (car même avec l’explication de Diane à l’appui, c’est bien trop gros pour être possible et vrai), je pense que l’on peut se laisser prendre au jeu. Malgré tout je trouve quand même dégueulasse quand elle se baladait presque à poil devant son fils et se tapait Nate. C’est malsain vous ne trouvez pas ? Mais bon, Diane fait ce qu’elle veut, et Elizabeth Hurley également. Le retour de Diane peut finalement être intéressant, seulement si elle apporte quelque chose en plus, car malgré cette révélation que j’attendais pas du tout, Chuck est un peu trop dans l’ombre depuis le début de la saison pour que l’on s’intéresse réellement au sort de son personnage et de sa vie de famille. Pendant ce temps, Rufus et Lily tentent de faire en sorte de sauver leur couple. Pour moi ces deux là c’est l’exemple parfait du couple qui fonctionne dans Gossip Girl et le comportement de Lily m’exaspère du coup.

Cette dernière en veux à Rufus de payer pour un hôtel à Ivy / Charlie avec leur carte de crédit « commune » sauf que Lily voit cet argent comme le sien. La scène finale m’a même fait de la peine pour Rufus que j’adore. Même si il est un peu mou du genou par moment et qu’il avait un air de petit toutou depuis qu’il avait déménagé dans l’Upper East Side… elle retrouve ici ses marques et surtout sa force. Le fait que Lily dise qu’elle l’aime, et qu’après elle mette sur le tapis des histoires d’argent. Franchement, quelle grosse radine ! Enfin, l’intrigue la plus ennuyeuse de l’épisode on la doit au couple déjà routinier ennuyeux Dan et Blair. Aucune fougue, aucune passion, tout est déjà pur ennui. Les deux organisent un British-theme Salon avec des guests tels que Julian Tepper et Jenna Gribbon, fondateurs de The Oracle Club. Leur but est de faire leur entrée dans la haute société, et malheureusement, on ne peut pas dire que ce soit fait avec beaucoup d’entrain. Même le Salon en lui-même voit tout son intérêt grâce aux multiples révélations faites par les autres personnages, Dan et Blair ennuient. Ils sont devenus un couple banal qui n’a plus rien à dire (et la scène du petit déjeuner à lire chacun leur journal résume parfaitement mon ressenti).

Note : 7.5/10. En bref, Gossip Girl me réjouie. Il était temps.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines