Magazine Environnement

Gliss Speed, le kart nautique électrique: a testé.

Publié le 17 avril 2012 par Angélie Baral @Greenvibes

environnement,loisir,kart nautique,électricité

Evidemment, quand je me suis retrouvée en tenue de ville à mettre le pied sur une embarcation de la taille d'un kart au bord du Canal de l'Ourcq aux portes de Paris, je faisais moins la maline... 1 mn plus tard, je m'éclatais à 25 km/h au fil de l'eau, sensation surréaliste au milieu des bureaux et immeubles environnants.

Voici donc le Gliss Speed, le 1er kart nautique électrique, conçue par Aqualeo, jeune pousse française basée en Mayenne. Né du constat qu'il n'y avait pas d'intermédiaire entre le pédalo et le jet-ski, le Gliss Speed se veut accessible à tous dès 8 ans et sans permis (poids passager max: 110 kg). S'adressant aux centres de loisirs nautiques, ce nouveau joujou 100% fun et ludique a de quoi susciter l'intérêt. Offrant 2 heures d’autonomie pour 2h de recharge (une batterie de 25 kg de la taille d'une valisette qui s'enlève en un rien de temps), il permet aux adeptes de vitesse de se faire plaisir de façon plus écolo: pas d'essence polluant l'eau et les environs et nettement moins bruyant que les 80 dB d'un jet-ski. En plus, à part la batterie venant de Chine, le Gliss Speed est 100% made in France (dont 50% des pièces fabriquées en Mayenne), ce qui limite considérablement les transports.

Voyez la vidéo ci-après pour une démonstration de l'engin.


Evidemment, on pourra toujours arguer qu'un pédalo c'est ce qu'il y a de plus écolo... et que multiplier des engins de loisir motorisés n'est pas l'idéal pour la faune aquatique. C'est tout à fait vrai. Mais pour l'être humain toujours en quête d'adrénaline, il faut trouver des moyens qui soient moins polluants tout en offrant de bonnes sensations (avouez que pour l'adrénaline sur un pédalo, on repassera...): conserver un aspect ludique est fondamental pour sensibiliser à l'environnement. Et dans ce cas précis, l'absence d'essence et de bruit excessif limite les impacts. Reste ensuite qu'on peut débattre plus prosaïquement sur la présence de centres nautiques.  

Née en 2010, Aqualeo a pu développer son produit grâce notamment aux aides d'Oseo et au réseau Entreprendre. Fidèle à notre mentalité française adepte de la prise de risque et du soutien à l'innovation (les entrepreneurs comprendront), aucun investisseur privé ne s'est bousculé et l'entreprise a trouvé ses premiers clients... à l'étranger (Dubaï, Thaïlande...). Bon gré mal gré, 25 bases françaises ont désormais pris commande. En savoir plus sur le site de l'entreprise: www.gliss-speed.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angélie Baral 2438 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte