Magazine Sexo

Science

Publié le 17 avril 2012 par Sayane @hardsciences

J’aime bien les pénis. On s’entend bien en général eux et moi. Une fois domptés ce sont de chouettes compagnons. Et même à l’état sauvage, je les trouve attendrissants. Bref. J’aime la bite. Et j’adule la Science. Alors quand nos amis les scientifiques se démènent comme des petits diables pour nous pondre des merveilles de traitement pour les membres de ces messieurs, je ne peux qu’approuver.

SciencePrenons cette première étude, commentée sur Lepoint.fr le 25 Janvier dernier et provenant du journal Proceedings of the National Academy of Sciences. Alors qu’il s’amusait joyeusement à scarifier des pénis de rats pour les faire se courber (ouch, pas cool), puis à les traiter avec des greffons de porcs, Wayne Hellstrom s’est rendu compte que s’il saupoudrait le tout de cellules souches issues de tissus adipeux, les rats retrouvaient des membres sexuels fonctionnels rapidement. Et même mieux que ça. Le scientifique a noté une augmentation de 30 à 40% du diamètre des rats traités. Les cellules souches auraient rétabli le tissu érectile et amélioré la circulation sanguine. Ces résultats prometteurs ont précédés l’annonce d’essais sur les singes avant de passer à l’homme. Y’a des volontaires dans la salle pour gagner 30 à 40% de diamètre (et se faire scarifier le kiki…)????

Bon je vous sens pas super chaud là les mecs. Peut-être cette seconde étude réveillera votre vigueur. Dans une recherche dédiée à l’amélioration des rapports sociaux pour des patients, une équipe de l’University of California a refilé de l’ocytocine à snifer à un homme. Oui, bon, pourquoi pas. On sait déjà que l’ocytocine est produite par les femmes avant l’accouchement pour faciliter l’allaitement, et après l’orgasme chez les hommes et les femmes. On l’appelle l’hormone de l’attachement (c’est elle qui fout la merde entre vous et vos fuck buddies au passage. pute.) Donc l’idée était pas idiote. Sauf qu’au final, le monsieur n’a pas remarqué d’amélioration de sa vie sociale, mais plutôt une libido au top, et des érections de jeune homme un peu spontanées. Il n’en fallait pas plus pour appeler l’ocytocine inhalable « nouveau viagra », alors que cette étude n’a porté que sur UN SEUL sujet et nécessite de plus amples investigations…

M’enfin, on pourra pas dire que la Science vous laisse tomber messieurs, hein ? Imaginez un peu, si dans quelques années le remède à tous vos problèmes se révèle être un petit coup de scalpel dans le zgeg suivit d’un saupoudrage de cellule souches issues de votre gras de bide, pour finir par un bon rail d’ocytocine. On arrête pas le progrès, et encore moins la Science mes amis.

Sources: Is ‘cuddle chemical’ really the new viagra? sur Nursing Times, Oxytocin: forget viagra, ‘cuddle drug’ could be new way to boost bedroom performance par le Daily Mail et Des cellules souches pour un plus gros pénis sur Lepoint.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sayane 106 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines