Magazine Humeur

Doit-on élever une « stature » à la gloire de N. sarkozy ?

Publié le 17 avril 2012 par Kamizole

(Jour N-5) By « Coup de Grisou  » sur une idée proposée par « Chris »... un vrai travail d'équipe ! Cela souque grave sur nos coquilles de noix pour dresser le portrait-robot du fantoche à la solde des financiers et de l'ultralibéralisme... Bonne lecture !

Le président qui a "rétréci la France" à l'étranger, celui qui a agacé presque tous les chefs d'état du monde, Merkel compris, qui a fait le discours de Dakar inspiré par son "nègre" Henri Guaino, celui qui a créé le ministère de l'immigration et de l'identité nationale, qui a chassé les Roms à coups de bulldozers et de chiens policiers et qui a déclenché dans tous les journaux internationaux des réactions d'indignation .

Le président qui a reçu en grandes pompes le dictateur Lybien, le Tunisien aussi, ainsi que le Syrien .

Un jour l'ami de Poutine, un autre celui de Tom Cruise fervent défenseur de l'église de scientologie .

Un jour voulant vendre du nucléaire à Khadaffi, l'autre voulant frapper l'Iran qui voudrait s'en doter !

Un président des riches transformé en agent commercial pour vendre au plus offrant les avions de Dassault Armement.

Un président envoyant en pleine révolte Tunisienne son envoyée spéciale Alliot Marie pour vendre ses spécialités bien à lui : du matériel et des conseils en répression de manifestations !

Nicolas Sarkozy "himself" s'attribuant le sauvetage d'otages, celui des infirmières bulgares condamnées à mort en Libye et libérées dans des conditions plus que douteuses. Contre rançon sans doute versée par le Qatar plus certaines "compensations" dont on constatera plus tard lors de la venue de Khadaffi en France et en grands pompes qu'elles n'étaient pas bidon .

Nicolas Sarkozy récupérant à son profit la libération d'Ingrid Betancourt retenue par les FARC colombiens. Une débauche de médiatisation avait d'ailleurs fait dire à Ségolène Royal "Nicolas Sarkosy n'y est pour rien" et qui a également valu un article de Médiapart : "... ce que ne dit pas la version officielle"

Un président qui a le don d'ubiquité, abattant le mur de Berlin avec ses petits bras musclés tout en étant à Paris.

Un président ayant visité Fukushima alors qu'il ne s'est rendu à Tokyo que trois semaines plus tard !

La diplomatie sarkozyenne a été un fiasco comme le souligne si bien cet article d'Agoravox : "Le quinquennat diplomatique de Sarkozy : le règne du mépris" ainsi que cette tribune du monde de certains diplomates : "La voix de la France a disparu dans le monde".

Constats accablants, improvisation permanente, aucune idée directrice, juste des positions à usage interne pour essayer continuellement de redorer son blason !

Et puis si vous doutez encore, revoyez cette image d'un président français fou furieux humiliant son homologue chef d'état roumain à Lisbonne en compagnie de Berlusconi "Cass'toi pov'Rom" !! Quant à la stature interne, faut-il rappeler encore et encore les "cass'toi pov'con", les "racailles", le "Karcher", les "descends si t'es un homme" et tous les derniers noms d'oiseaux réservés à la "politicaille" en parlant du PS et de François Hollande en particulier.

Plus le temps passe et moins il se lâche mais plus il envoie sa meute de chien(ne)s hurlant(e)s le faire à sa place. NKM, Morano, Coppé ou même Fillon sont devenu(e)s des "Pit-bull" enragé(e)s obéissant tous à la voix de son maître !

Faut-il encore et encore se souvenir des paroles méprisantes sur les musulmans, leurs prières, leur voile, la viande Hallal, ses réflexions cyniques sur les chômeurs et ses derniers appels à la "France silencieuse,"celle qui ne casse pas les abribus" ! Tous ceux qui l'ouvrent deviennent donc des casseurs !

Faut-il toujours rappeler son profond mépris pour tout ce qui lui résiste, pour les "corps intermédiaires", les syndicats, la CGT en particulier et sa haine viscérale pour les fonctionnaires dont il avait décidé d'en supprimer un sur deux comme on met à la déchetterie des meubles dont on ne se sert plus ?

Faut-il nous remettre en mémoire ces débats calamiteux sur l'identité nationale et la laïcité, la casse systématique des services publics remplacés par des services privés dont il vente tous les mérites ?

Faut-il de plus insister sur ses diverses manoeuvres pour placer ses copains, ses amis, sa famille à des postes-clefs, le plus connu d'entre eux étant celui de son fils Jean à la tête de l'EPAD ?

Et si vous y ajoutez une envolée des prix, le non remboursement de nombreux médicaments, les dizaines de taxes, les SDF dont il avait promis qu'on n'en verrait plus, le travailler plus pour gagner moins, les retraites de plus en plus lointaines et maigrichonnes, les médecins de campagne disparus avec les autres services, les affaires Bettencourt, Karachi... pendant qu'il a fait 75 milliards de cadeaux aux riches en cinq ans, pendant qu'un certain Bernard Arnault (LVMH) gagne en un jour ce que vous ne gagnerez jamais en une vie, on ne peut sentir monter en nous qu'une forte nausée !...

Alors il pourrait faire édifier toutes les statures de chef d'état qu'il veut, ça n'en ferait pas pour autant un président respectable.

J'espère que 22 Avril et surtout le 6 Mai on lui criera tous la seule phrase historique qu'il aura laissée dans l'histoire, pas celle de Mitterand ou de De gaulle, mais celle qui lui va comme un gant, avec un tout petit "h" :

CASS'TOI POV'CON ! .......Courage, il ne nous reste plus que quelques jours !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte