Magazine Conso

Le Festival de Dinard s'ouvre à la mode éthique

Publié le 17 avril 2012 par Doukyo

Invité à suivre le 19e Festival International des jeunes créateurs de Mode de Dinard (du 13 au 15 avril), Doukyo a fait sur place de jolies rencontres. D'abord, pour la première fois a été remis le Prix Ethical Fashion aux côtés du Grand Prix Femme et du Grand Prix Homme. Une première parrainée par le salon Ethical Fashion Show qui demandé à chacun des 12 participants de réaliser une silhouette incluant la notion de développement durable dans sa conception. Au final, c'est Juliette Imbert et Céline Montoussé qui ont remporté un stand sur le prochain salon parisien de la mode éthique ainsi qu'un chèque de 5000 euros ! De quoi mettre leur collection en route.

   3 photos, Juliette Imbert et Céline Montoussé à Dinard ©Céline Vautard

Fait de maille et de recyclage, leur mode féminine a débuté grâce à un don de 6000 pelotes de laine. "Un signe du destin", s'amusent t-elles à dire. L'une ex avocate, l'autre sortie du Studio Berçot, c'est à l'Ecole de la Maille à Paris qu'elles se rencontrent et forment leur duo. Fascinées par la transmission de savoirs et les techniques artisanales, elles font de la maille à la main mais aussi à la machine. "Nous allons ouvrir notre boutique atelier prochainement où nous allons proposer de la maille sur-mesure et aussi une capsule de vêtements recyclés", soulignent t-elles. Reste aux demoiselles à trouver un nom de marque. Prochaine étape de leur développement.

Le travail de Nadejda Tychkova, nous a aussi pas mal enchanté. Un univers inspiré par l'infiniment petit et les champignons. Ici tout se reproduit et se multiplie à l'infini inspirant les imprimés expérimentaux des tissus et des formes organiques. La Russe complète même son univers d'accessoires futuristes avec des lunettes, des bijoux et aussi une poignée de sac, le tout en plexiglas. Les teintes sont douces et les formes épurées en matières naturelles.

   3 photos, Nadejda Tychkova à Dinard ©Céline Vautard

Enfin, pour saluer cette première du Prix Ethical Fashion, une table-ronde était organisée à laquelle les présidents du jury, Marithé + François Girbaud, ont participé. L'idée : parler du jean et des nouveaux procédés de délavages, de l'économie d'eau mais aussi échanger avec la salle. iAu fil de la conversation, on découvre que même les étudiants en mode sont souvent ignorants en matière de mode éthique. "Pour beaucoup, cela évoque un univers baba cool, raconte Christine Walter-Bonini dirigeante d'Esmod International à Paris. Il faut vraiment expliquer les choses et faire évoluer les notions".

Sur place, l'heure était donc à la réflexion mais aussi à la création. C'est le Japonais Takuya Isagawa qui a remporté le Grand Prix Femme et le Français Romain Urnel qui a été primé pour le Grand Prix Homme. Sans oublier le Prix Lingerie parrainé par Chantal Thomass qui a récompensé Paloma Casile et sa sublime collection en dentelle.

www.festival-dinard.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Doukyo 701 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine