Magazine Internet

Identité numérique et e-réputation ne sont pas à mettre dans le même panier

Publié le 19 avril 2012 par Nuriat @NuriaTorregrosa

Identité numérique et e-réputation ne sont pas à mettre dans le même panier Dans un précédent billet , je vous avais parlé de la différence existant entre " Personal branding " et " identité numérique " . Cette fois, j'aimerai vous parler des petites caractéristiques et originalités qui font que nous ne pouvons pas mettre l’identité numérique et l’e-réputation dans un même panier.
Tous les jours, on publie, des nouveaux billets sur l’identité et la réputation, dans le Web. Ces deux concepts sont devenus une source inépuisable de connaissances et de spécialités. Ils sont, parfois même, utilisés, indistinctement, pour traiter d'un même sujet ou pour offrir un même service, une formation identique...
 En réalité, ces deux concepts, malgré leurs complémentarités, ne travaillent pas sur les mêmes fronts. Ils ne se construisent, ni ne se développent, de la même manière. Leur exploitation, dans la toile, peut nous donner l’impression qu’ils viennent d’être inventés et que nous venons à peine d'en comprendre toute leur importance. Cependant, ces deux concepts existent depuis fort longtemps et furent cités par des grands hommes, il y a plusieurs siècles déjà. Voici quelques exemples :
Identité numérique et e-réputation ne sont pas à mettre dans le même panier « Quand l'opinion a écrasé quelqu'un, il est difficile que sa réputation se rétablisse. » ( Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C. )
Cette citation montre que les hommes étaient déjà conscients, au 1er siècle avant JC, de la difficulté rencontrée afin de rétablir une réputation détruite.
A cette époque, il n’existait pas le « bad buzz » mais, le monde connaissait très bien et savait parfaitement utiliser la « rumeur ».
Identité numérique et e-réputation ne sont pas à mettre dans le même panier « Veillez sur votre bonne réputation : ne la laissez ni noircir par des propos malséants, ni déchirer par des jugements défavorables. »
( Saint Isidore de Séville, 560-636 )
San Isidore de Séville, homme sage du 6ème siècle après J.C, s’était déjà rendu compte de l’importance qu’il y avait de veiller sur la réputation et de protection de son nom. Il conseille d’écouter les propos et les jugements des autres. A l'époque, on ne pouvait pas utiliser les fils RSS qui n'exitaient pas encore, mais on connaissait admirablement deux outils, tout aussi performants : l'oreille droite et l'oreille gauche.
Identité numérique et e-réputation ne sont pas à mettre dans le même panier « La grandeur d'un homme est comme sa réputation ; elle vit et respire sur les lèvres d'autrui. »
( Rivarol ; Pensées inédites de Rivarol - 1836. )

Rivarol nous dit, que la réputation, d’un homme, vit par les autres, que ce sont les autres qui vont la faire grandir, à travers leurs discours. Ce sont ces commentaires et ces dires qui vont la développer. A cette période de l’histoire, ils n’avaient pas de mur Facebook ni de forums virtuels pour s’exprimer mais, cela n’empêchait pas les gens de communiquer et d’exprimer leurs opinions. Ils avaient leurs propres Forums : les places de marché public, les auberges, les tavernes, des endroits où les gens parlent, échangent, discutent…
Identité numérique et e-réputation ne sont pas à mettre dans le même panier « C'est de l'identité qu'est née la différence. »
( Heinz Pagels -1939 )

A travers cette citation, nous nous rendons compte que c’est notre identité qui va nous permettre de nous différencier des autres, et, c’est cette identité qui va nous rendre unique. Heinz n’a pas fait que du ketchup, (pardon pour la mauvaise plaisanterie), mais il a cité cette phrase pendant qu’il effectuait ses travaux de mathématiques quantiques et non pas en cherchant le nom d’un de ses collaborateurs chez Google.
Dans toutes ces périodes lointaines de l’histoire, il existait déjà, dans l’esprit de ces hommes, qui ont marqué l’histoire, la certitude que l’identité d’un homme et l’image qu’on se fait de lui, était très importante pour son existence et qu’elle allait déteindre sur sa réputation.
L’identité et la réputation ont toujours été des sujets d’étude et de réflexion tout au long de l’histoire. Pourtant, on a l’impression que nous venons de les découvrir. Tous les jours, d’innombrables billets nous parlent de l’identité digitale et essaient de nous expliquer comment il faut créer notre e-réputation.
Et je me pose alors cette question : comment quelqu’un peut-il nous aider à construire quelque chose que nous ne pouvons pas créer?
Je pars de l’idée que :
Je peux créer mon Identité mais je ne peux pas créer ma Réputation. Je peux veiller, protéger et influencer ma réputation mais je ne peux pas la construire moi-même.
Je crois que le problème se pose à cause d’une mauvaise utilisation du mot réputation.
Si nous regardons la définition que le dictionnaire Larousse nous donne du mot réputation, on trouve :

  • Manière dont quelqu'un, quelque chose est connu, considéré, dans un public.
  • Opinion favorable, ou défavorable, du public pour quelqu'un, quelque chose.
  • Fait d'être connu, célèbre .


Si nous tenons compte des différentes définitions, je vois mal comment je peux construire l’opinion des autres, sauf s’ils sont lobotomisés ou payés.
J'ignore surtout comment je peux, moi-même, accédez à la « célébrité » sauf, si à une heure de grande écoute, je pirate tous les chaînes francophones de télévision, tous les jours à la même heure, avec le même message.
Nous pouvons créer notre identité numérique. Nous pouvons la construire dans le but de nous faire connaître. Nous pouvons la développer de telle manière qu’elle influence, d’une façon positive, l' opinion du monde qui nous entoure en les amenant à générer des commentaires favorables ou des recommandations bénéfiques pour notre travail, nos services, nos produits… Mais ce sont, finalement, les internautes qui auront le dernier mot.
J’avais défini, dans mon précédent billet, que notre identité numérique allait progressivement grandir et se développer, via toute une série d’actions qui génèreront des traces et dont les contenus « s’enchaîneront » sur la toile.
Notre e-réputation va grandir et se développer de la même manière avec la différence que nous ne serons pas les responsables directs des traces et des contenus qui vont la créer. Ce sont les autres utilisateurs de la toile qui le feront en commentant et en communiquant sur notre identité numérique. C'est-à-dire que si nous allons créer notre identité numérique, ce seront les internautes qui vont se l’approprier, l’analyser, l’examiner et vont commencer à construire notre e-réputation.
Une chose est claire. Plus solide et plus travaillé sera notre Identité Numérique, et plus nous aurons la chance d’avoir une e-réputation, positive, dans la toile.
 Alors un conseil.  Même si cette situation n’est pas garantie et que vous n’avez pas la certitude d’avoir une bonne e-réputation intemporelle et définitive, travaillez, soignez et protégez votre identité numérique, car c’est elle vous permettra d’influencer, de manière positive, ceux qui construiront votre e-réputation.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nuriat 295 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines