Magazine Humeur

2012 : cap à gauche ou virage à droite ?

Publié le 24 avril 2012 par Pierre

Les uns disent : 28.7% pour le candidat de gauche, le meilleur total au premier tour jamais enregistré pour le PS… le vote communiste renaît de ses cendres… le second tour presque gagné… toutes les élections intermédiaires perdues par la droite depuis 5 ans… qui sera minoritaire partout (communes, départements, régions, national) si Hollande est élu !

Les autres (Buisson en tête) : le pays n’a jamais été aussi à droite… la droitisation de l’UMP est la seule stratégie possible pour gagner… sondage du jour : 60% des électeurs de Sarkozy favorables à une union de l’UMP avec le FN aux législatives !

Que penser ? Virage à gauche de la société française depuis 2007 ? Ou droitisation masquée par les échecs électoraux répétés de l’UMP ?

Deux schémas pour visualiser l’évolution des équilibres politiques entre 2007 et 2012. Nous avons situé, sur une échelle gauche – droite, et de manière parfaitement subjective, les différents candidats selon l’orientation de leurs programmes, avec des carrés proportionnels à leur score.

2012 : cap à gauche ou virage à droite ?

L’effet visuel est assez net : entre 2007 et 2012, la droite grossit et s’extrême-droitise, le centre fond, la gauche grossit et se réorganise en deux pôles… sans pour autant vraiment s’extrême-gauchiser.

Quelques interrogations à la lecture de ces éléments :

  • L’antisarkozysme, en remobilisant la gauche, masquerait-il un glissement général de l’électorat vers la droite ?
  • Le centre classique (Modem) est-il victime de la droitisation de la société, du vote utile, ou bien s’est-il tout simplement déplacé au niveau du vote PS ?
  • Le renforcement de la polarisation droite / gauche signifie-t-il un renforcement du vote idéologique, ou bien est-il une simple conséquence de la mécanique électorale (antisarkozysme, désir d’alternance, effet vote utile) ?
  • La violence croissante du ton de la campagne révèle-t-elle l’énergie du désespoir d’une UMP menacée d’explosion ? Ou est-elle consubstantielle d’une droite de gouvernement devenue dure, voire extrême ?

Pas encore de réponses, mais une certitude : le paysage politique français est en train de sérieusement bouger, et ça ne fait certainement que commencer.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre 381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog